Trading, Psychologie, et Coronavirus

Bienvenue à nouveau sur Trading et Psychologie ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon rapport relevant les 5 croyances limitantes à transformer pour passer au niveau supérieur en trading. cliquez ici pour télécharger le rapport gratuitement ! 🙂

Je vous propose aujourd’hui un petit article faisant le rapprochement entre la situation de pandémie coronavirus actuelle (mars 2020) et la psychologie du trading.

Abordons ensemble quelques bases de la psychologie du trading qui peuvent nous aider à traverser cette période difficile et risquée.

Pour une lecture plus claire et agréable, j’ai coloré :

en bleu les passages sur le trading

en vert les passages sur le coronavirus.

Avoir Conscience du Risque

En trading, comme avec le coronavirus, une base fondamentale est d’avoir conscience de l’existence du risque.

En trading nous le savons déjà, le risque est de perdre le prochain trade. Il y a aussi le risque de perdre de l’argent, voire tout son capital et au-delà.

Avec la pandémie de coronavirus, nous courrons le risque d’être contaminé. Nous pouvons alors tomber malade, être hospitalisé en soins intensifs, et… mourir. Le même risque existe bien sûr pour nos proches et ceux que l’on aime.
Nous courons aussi le risque de contaminer d’autres personnes, de les rendre malades, voire indirectement de les faire mourir.

conscience des risques du coronavirus et du trading
Les risques du coronavirus et du trading
Image by Gerd Altmann from Pixabay

Il me semble que cette première étape de la conscience du risque est la base fondamentale, en trading comme pour le coronavirus. De cette prise de conscience partent les actions et précautions nécessaires.

Rester Calme et Réfléchi

Quand la prise de conscience se fait, on peut baculer dans un sentiment plus ou moins visible de panique. Cela est d’autant plus vrai que la prise de conscience se fait par l’intérmédiaire de media fatalistes, ou de personnes déjà elles-mêmes paniquées.

Pour nous, traders, cette panique peut se rapprocher de ce que l’on ressent quand notre position passe brutalement et/ou profondément en perte. Nous pouvons ressentir aussi une panique fébrile quand on a peur de louper le prochain “trade du siècle”…

Dans les deux cas, nous sommes confrontés à une peur assez funeste.

Nous avons peur d’attraper une maladie mortelle pour le coronavirus.

Nous avons peur d’être dépossédé d’une ressource vitale (l’argent) en trading.

Dans les deux situations, nos émotions court-circuitent des parties indispensables de notre cerveau. Nous ne sommes alors plus capable de penser ni intelligemment, ni rationnellement.
Au mieux, nous perdons alors du temps, et au pire, nous exécutons la mauvaise action.

C’est dans ce moment là que nous devons être capable de garder notre calme. Il y a différentes techniques pour cela, comme celles que j’évoque dans mon article sur le calme en trading par exemple.

C’est également là que notre préparation nous soutient.

En trading, nous sommes préparés quand nous avons un plan de trading viable et complet. Ce plan de trading a déjà “automatisé” la réaction que nous devons avoir face à l’événement “panique”.

Pour le début de pandémie actuelle, nous pouvons nous être préparé psychologiquement voire matériellement à la dégénérescence de la situation.
Si ce n’est pas le cas, il est toujours temps de mettre en place un plan d’actions.
Plutôt que d’agir impulsivement dans la panique, nous pouvons reprendre le contrôle de nous-même. Il devient alors possible de mettre en place une stratégie réfléchie et adaptée.

Donnons raison au Joker du film Dark Knight, ne cédons pas à la panique, grâce au plan :).

Le Joker et sa vision du Plan

Dans cet état d’esprit optimal nous pouvons alors passer à l’étape suivante.

Accepter le Risque, et s’y Préparer

En trading, accepter le risque consiste simplement à accepter que chaque trade que nous prenons à une probabilité très réelle de devenir perdant. Il s’agit en fait d’une avancée majeure à opérer dans notre trading.
Selon Mark Douglas, cette acceptation du risque ferait même la différence entre les traders gagnant et les traders perdant.

De manière plus extrême, nous devons aussi accepter le risque de perdre plus que notre stop loss. Nous pouvons même perdre plus que l’intégralité de notre capital dans certaines situations.

Lorsque nous avons entièrement accepté le risque en trading, nous pouvons trader de manière optimale.
Notre psychologie est alors adaptée à la réalité des marchés. Nous n’avons plus, ou moins, d’illusions sur la nature et le comportement des marchés financiers.

C’est finalement presque exactement la même chose en matière de coronavirus.
Nous devons en priorité accepter la réalité des risques de maladie, de contagion, et de potentielle mort liée à cette pandémie du coronavirus. Oui c’est vrai…c’est plus facile à dire qu’à faire…
Mais lorsque nous refusons cette réalité funeste, notre cerveau enclenche des biais et mécanismes psychologiques destinés à nous protéger d’une réalité que nous percevons comme inacceptable.

accepter le risque du trading et du coronavirus, et s'y préparer
accepter le risque en trading et pour le coronavirus
Image by Lothar Dieterich from Pixabay

Avez-vous remarqué vos proches ou connaissances qui prennent cette actualité du coronavirus “à la légère”. Certaines personnes sont fières de ne pas s’en inquiéter ni prendre de mesures de précaution ?
Cette attitude peut se rapprocher de jeunes soldats avant un combat réel, ou de jeunes gens discutant de leur première expérience sexuelle. Dans les deux cas, ils auront tendance à rester sur le ton de l’humour, afin de dédramatiser et prendre l’ascendant sur une situation qui les inquiète.

En ce qui nous concerne, pour le coronavirus (mais aussi pour le trading), s’illusionner et refuser la réalité des risques peut être néfaste. Nous ne sommes plus dans une attitude qui nous permette de considérer de manière réaliste les dangers de la situation.
N’ayant pas une conscience lucide des dangers réels, nous sommes moins à même de prendre les mesures nécessaires, de nous préparer au risque.

Un moyen d’être en phase avec la réalité des risques est d’appliquer l’étape suivante.

Penser en Probabilités

Est-il naturel pour vous de penser en probabilités ?
Acceptez-vous par exemple que presque tout événement, aussi improbable qu’il puisse paraître, a une certaine proabilité (parfois négligeable certes) de se réaliser ?

Finalement, les probabilités font partie de l’ensmble de notre vie, que nous en ayons conscience ou pas.

En sortant de chez nous, nous avons une probabilité de rencontrer telle ou telle personne, qui diminue selon l’heure et le lieu.
En appelant quelqu’un, nous nous soumettons automatiquement à la probabilité que cette personne ne décroche pas.
Selon nos actions et notre environnement, il existe toujours une probabilité que notre partenaire nous quitte, ou que nous rencontrions quelqu’un.

La liste peut se continuer à l’infini, mais je pense que mon illustration peut s’arrêter là.

En fait, penser en probabilités ne nous est pas du tout naturel. Il s’agit même d’un processus mental qui peut nous sembler ennuyeux, et trop prosaïque. Nous préférons parler de coïncidence, de hasard, de synchronicité.
Nous aimons parfois expliquer les probabilités par le destin, la chance, la spiritualité ou toutes sortes de croyances.

En trading, cependant, penser en probabilités est indispensable selon Mark Douglas. Ce mode de pensée nous aiderait à mieux accepter le risque, et à nous inclure dans le flux gagnant que peut offrir le trading.

Pour le coronavirus, vous avez remarqué l’existence de probabilité assez précises.
On dispose déjà d’un taux de mortalité (amené à évoluer cependant). On connait le nombre moyen de personnes qu’un porteur du virus peut contaminer.
Certains chefs d’Etat ont même évalué le pourcentage de la population qui serait touché par le virus.
Et surtout, on connait les gestes et comportements qui augmentent ou diminuent les probabilités de contamination.

Ces probabilités nous rappellent le caractère incertain et aléatoire du risque, aussi bien en matière de maladie, que de trading.
Elles nous rappellent aussi que nous gardons toujours un certain pouvoir, bien que limité. Nous avons le pouvoir de mettre les probabilités en notre faveur en respectant certaines règles.

Equilibre entre Peur et Témérité

C’est encore Mark Douglas qui énonce ces deux émotions de peur et témérité comme les deux extrêmes psychologiques néfastes chez le trader.

Un bon trader ne doit pas être possédé par une peur qui enclenche des biais psychologiques l’empêchant de trader correctement. Il ne doit pas non plus se laisser aller à la témérité qui impliquera également une mauvaise percéption de la réalité.

Je trouve ce raisonnement de trading particulièrement adapté à notre situation de COVID-19.
Effectivement, nous avons les mêmes deux extrêmes facilement reconnaissables.

Il y a d’un coté les apeurés, voire paniqués, qui se laissent dominer par leur peur, et se lancent dans des actions parfois exagérées ou néfastes pour la communauté.

De l’autre coté, nous avons les téméraires, qui n’ont aucune peur ni inquiétude par rapport à ce coronavirus. Cette attitude peut aboutir également à des actions inadaptées les mettant elles-mêmes en danger, ou risquant inutilement la santé des autres.

Dans les deux cas, l’émotion déclenche des biais psychologiques qui nous font agir de manière inadaptée à la réalité.
Si nous tentions de rester calmes et pragmatiques, et d’agir de manière mesurée, et adaptée à la situation ?

Que faire maintenant en Trading et avec ce Coronavirus ?

Donc au moment de cet article, nous nous retrouvons confrontés à quelques questions existentielles, et plus ou moins confinés à la maison.

Quelles leçons et avantages pouvons nous trouver dans cette situation ?

J’en verrais deux.

  1. Nous avons plus de temps pour travailler notre trading, et…notre psychologie du trading.
    Cela peut donc être le moment d’approfondir nos connaissances et compétences en la matière.
le coronavirus nous redonne le sens des valeurs en trading
coronavirus pour revoir ses valeurs en trading
Image by Karen Warfel from Pixabay

2. Et surtout, le climat de “vie ou de mort” qui règne peut nous faire recalibrer nos valeurs et priorités.
Si nous avions trop peur de perdre de l’argent, ou êtions quelque peu cupides, cela peut être l’occasion de relativiser les valeurs matérielles par rapport à la vie et la bonne santé de nous mêmes et nos proches.

Et vous que trouvez-vous de positif dans cette situation ? Quelles leçons pouvez-vous apprendre par rapport au trading ? Si vous avez trouvez cet article pas complètement inutile, vous pouvez m’adresser un message de soutien en me répondant dans les commentaires ! Toutes les idées et tous les avis m’intéressent ! merci !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •