Analyse et résumé de “Traders : entrez dans la Zone” 🎯 de Mark Douglas

Traders : entrez dans la zone
Traders : entrez dans la zone
Image par Gerd Altmann de Pixabay

Avertissement : je m’appuie sur la version originale en anglais (Trading in the zone), donc les termes que j’emploie en français peuvent être différents de la traductions officielle “Traders : entrez dans la zone”.

Le titre de ce livre évoque une attitude appelée “l’esprit comme l’eau” (Mizu-no-kokoro) par les pratiquants d’arts martiaux, ou “zone” par les sportifs.

Cet ouvrage est un classique de la littérature du trading.
Certains en sont fans, d’autres le trouvent inutile.
Il est notamment reproché à Mark Douglas de n’avoir lui-même jamais été un trader gagnant.

Pour ma part je reste ouvert à son enseignement. D’autant que j’avais eu un coup de foudre pour ce livre. J’avais adoré son idée que plutôt que de chercher à toujours s’améliorer en analyse technique, il est plus efficace de travailler sa psychologie.

Ce livre est d’ailleurs en grande partie responsable de mon choix de démarrer un blog sur la psychologie du trading, et non pas sur l’analyse technique.
Ensemble avec le “petit livre des magiciens des marchés” de Jack Schwager, il sert de fondement au travail psychologique que j’effectue sur moi même dans le cadre de mon défi de devenir trader rentable.

Je vous propose une vidéo d’entretien avec Mark Douglas ci-dessous. Il y développe les idées de son livre présenté dans cet article. Mark Douglas est l’homme plus âgé à gauche, portant des lunettes. Même si vous n’êtes pas anglophone, vous pouvez vous faire une idée plus concrète de sa personne en parcourant cette vidéo.

Mark Douglas présente “Traders : entrez dans la Zone” à la télévision


Commençons maintenant la lecture, et l’analyse de “Traders : entrez dans la zone”.

J’utiliserai une police normale comme celle-ci lorsque je résume le livre.

Mes analyses dans le corps du résumé apparaissent en bleu.

Sommaire de “Traders : entrez dans la Zone” avec liens

Chapitre 1 La route vers le succès : analyse fondamentale, technique, ou mentale ?

Chapitre 2 L’attrait (et les dangers) du trading

Chapitre 3 Prendre ses responsabilités

Chapitre 4 Le succès constant : un état d’esprit

Chapitre 5 Les dynamiques de la perception

Chapitre 6 La perspective du marché

Chapitre 7 L’avantage du trader : penser en probabilités

Chapitre 8 Travaillez sur vos croyances

Chapitre 9 La nature des croyances

Chapitre 10 L’impact des croyances sur le trading

Chapitre 11 Penser comme un trader

Mon analyse de “Traders : entrez dans la Zone”

Préface de Thom Hartle

Thom Hartle ne tarit pas d’éloges à l’égard de l’auteur. Selon lui Mark Douglas se démarque largement de la masse d’auteurs florissant sur le thème, dans un contexte favorable de marché haussier de la bulle Internet en 2000.
Pour M. Hartle, l’auteur a réalisé un chef d’oeuvre, au prix d’années d’un travail de qualité.
Puis il donne un aperçu de la théorie de l’auteur à propos de la nécessité de modifier son état d’esprit pour gagner en trading.

Cette préface élogieuse met tout de suite l’eau à la bouche. D’après mes recherches, Thom Hartle aurait travaillé chez Merril Lynch. Les deux hommes sont peut être devenus amis sur ce lieu de travail commun, et on peut se demander si la préface n’est pas un peu partiale. L’effet en tous cas est réussi, et j’ai envie d’en savoir plus…

Avant-propos

L’auteur présente ici son parcours. Il a passé plusieurs années à perdre sur les marchés en tant que trader, Ce qui l’a amené à beaucoup apprendre sur lui-même et sur le rôle de la psychologie en trading. Il devient par la suite coach en trading. Cette nouvelle activité l’amène a intervenir auprès de nombreux établissements financiers. Il précise aussi qu’il a travaillé avec un éventail extrêmement varié de traders, de l’institutionnel chevronné au débutant.

17 ans à disséquer les mécanismes derrière la psychologie du trading l’amènent à poser une théorie. Selon lui le fonctionnement de notre mental n’est pas adapté aux caractéristiques des marchés.
Il décrit ensuite comment raisonne un trader gagnant : avec confiance, sans peur, sans hésitation, pleinement concentré sur la technique.

Mark présente ensuite ses 5 objectifs, qui constituent en fait le squelette de son ouvrage. Puis il explique comment ce livre va aider concrètement le trader, et l’invite à faire le premier pas qui consiste en un questionnaire.

Ce qui me marque dans le début de cet avant propos, c’est l’humilité de l’auteur. Il ne cache pas ses années de pertes en tant que trader. Il assume ses erreurs, ses échecs. Je dois dire que cela me plaît et me donne envie de lui faire confiance. Cependant je pense qu’il aurait été bien que Mark Douglas soit plus clair sur son activité de trading parallèlement à celle de coach. On ne peut pas comprendre s’il a continué à trader ou pas, et s’il a connu le succès. Dans le doute, je considère qu’il n’a plus tradé par la suite.
Je remarque d’ailleurs qu’on lui reproche sur le Web de n’avoir jamais été un trader gagnant lui-même. Effectivement, cela est un peu gênant, dans l’esprit de la maxime “faites ce que je dis, pas ce que je fais”. Mais cet avant-propos m’a globalement convaincu, et j’ai très envie de continuer pour en savoir plus. Avançons donc dans la lecture de son travail…

Le questionnaire

Le questionnaire consiste en une suite de 30 questions portant exclusivement sur l’aspect psychologique et émotionnel d’un trader en situation. Le lecteur est invité a répondre au questionnaire avant, puis après l’étude du livre, afin de relever les différences entre les deux versions.

Je trouve ce questionnaire très intéressant. Le simple concept de donner un exercice actif au lecteur confère tout de suite une plus grande dimension au livre. Répondre honnêtement au questionnaire nous met face à nous même et à nos “démons”. D’autant que l’on peut déjà deviner relativement aisément quelles sont les “bonnes” réponses à certaines questions.
Enfin, la perspective d’y répondre à nouveau à la fin de l’ouvrage nous motive pour réellement progresser et relever une progression conséquente.
Je pense en fait que ce questionnaire mériterait un article à lui tout seul.

Retour au sommaire

Chapitre 1
La route vers le succès : analyse fondamentale, technique, ou mentale ?

Au commencement : l’analyse fondamentale

L’auteur raconte ici comment on est passé de l’analyse fondamentale à l’analyse technique dans les milieux financiers. Il expose aussi les bases de l’analyse fondamentale, et comment ses limites ont permis à l’analyse technique de s’imposer.

Le passage à l’analyse technique

Mark Douglas présente ici comment l’analyse technique permet de déceler les comportements psychologiques des intervenants sur les marchés. Et laisse entendre sans aucun doute possible qu‘il croit fortement en l’efficacité de l’analyse technique.

Je trouve ce paragraphe particulièrement intéressant. M. Douglas est parfois accusé de donner la part belle à la psychologie en laissant l’analyse technique de coté. Pour être honnête j’avais oublié ce passage, et je partageais cet avis. Mais dans la dernière phrase du paragraphe, Mark ne laisse plus aucun doute sur la haute estime qu’il a pour l’analyse technique. Gardons bien cela en tête pour la suite.

Le passage à l’analyse mentale

L’auteur explique ici la différence psychologique entre les traders régulièrement gagnants, et tous les autres. Il montre aussi que l’analyse technique pure, dont il a fait l’éloge précédemment, ne suffit pas. Une bonne analyse technique doit selon lui absolument être accompagnée du bon état psychologique.

Chercher à en savoir toujours plus en analyse technique est un écueil selon lui, le “trou noir de l’analyse”. Progresser en analyse technique, même à haut niveau, ne dispensera jamais selon lui de la nécessité d’acquérir le mode de pensée du trader gagnant.

le passage à l'analyse mentale
Analyse mentale
Image par Gerd Altmann de Pixabay 

Ce qui fait la différence au niveau de l’état psychologique, ce sont principalement les émotions, qui sont elles mêmes crées par la manière de penser.

Les traders gagnant sont en fait en capacité d’appliquer correctement l’analyse technique. Cette capacité est fortement compromise en présence d’émotions inadaptées au trading.
Mark évoque notamment le concept du risque, que les traders perdants n’acceptent pas vraiment selon lui. Et ce refus du risque dû à un mode de pensée inadapté à l’activité de trading, provoque des émotions altérant les capacités d’analyse technique.

On a ici un paragraphe particulièrement dense. Ceci est compréhensible puisque des trois types d’analyses, il traite celle à laquelle l’auteur donne le plus d’importance. J’ai trouvé ce paragraphe relativement difficile à lire et à assimiler. Il aurait peut être pu être séparé en sous parties pour faciliter sa lecture. Certains développement me semblent aussi un peu prématurés à ce stade du livre.
Et il me semble que l’auteur se s’éparpille un peu, et se répète souvent. Le raisonnement de Mark Douglas me parait cependant solide et prometteur. Derrière une forme d’écriture qui peut perdre le lecteur en route, on trouve un fond vraiment riche, développé et convaincant. J’ai envie d’en savoir plus et de comprendre comment atteindre concrètement ce mode de pensée du trader gagnant.

Retour au sommaire

Chapitre 2
L’attrait (et les dangers) du trading

L’attrait

Pour l’auteur de “Traders : entrez dans la Zone”, l’attrait principal du trading, est la possibilité de pouvoir exprimer sa créativité sans cadre ni limitations.
Et il existe une quasi infinité de possibilité d’actions en trading.

En effet, le trading constitue une exception dans un monde défini par des cadres et limitations omniprésentes au quotidien. Le trading, lui, propose une liberté absolue, qui attire, mais qui constitue aussi un danger.

Les dangers

Mark Douglas présente ici une théorie psychologique remontant jusqu’à la psychologie infantile. Il explique comment les limites qui ont été posées à notre curiosité naturelle dès notre enfance ont des conséquences sur notre manière de trader.

dangers du trading contre la zone de Mark Douglas
dangers du trading selon Mark Douglas
Image par Christelle Olivier de Pixabay

Les protections

La caractéristique majeure des marchés financiers est donc leur absence de limites. Comme l’explique Mark, une cotation n’a ni début ni milieu ni fin (le prix “bouge” même entre deux cotations puisqu’il peut y avoir un gap entre deux journées).
Et lorsqu’un trader arrive sur les marchés, c’est la première fois qu’il se trouve confronté à une liberté et un pouvoir aussi étendus. Le trader a toujours été habitué à un cadre dans sa vie quotidienne. C’est justement la mise en place ou non d’un cadre en trading qui fera une différence importante.

Problème : le refus de créer des règles

Lorsque le trader se retrouve dans la liberté presque absolue offerte par les marchés financiers, il peut être grisé. C’est la première fois qu’il se trouve libre de toute structure encadrante. Cette satisfaction qu’il pourra ressentir face à cette liberté inouïe cache un danger.
En effet le trader, à un niveau subtil, va refuser de détruire lui-même cette liberté grisante. Il va refuser au moins inconsciemment de se brider dans un cadre structuré, afin de maintenir cette liberté nouvelle et inconnue jusque là. Il s’agit d’une dangereuse erreur.

Problème : l’incapacité de prendre ses responsabilités

Le trader se confrontant à la liberté absolue des marchés a cependant une tendance naturelle à ne pas vouloir prendre ses responsabilités. Il est alors face à un paradoxe : son champ d’action illimité et sans contrainte va automatiquement avec une responsabilité entière de ses actes. Il s’agit même d’un degré de responsabilité rarement rencontré d’une une vie d’Homme.

Pour se dédouaner le trader va alors sortir de son plan de trading, ne pas respecter son analyse. Il écoutera alors par exemple la recommandation d’un autre trader ou de son courtier. Ainsi, une perte éventuelle ne relèvera plus de sa responsabilité.

Je trouve cette description de la responsabilité en trading très intéressante. Grâce à l’explication de M. Douglas, on comprend mieux pourquoi on a tendance à ne pas respecter son plan de trading. On comprend pourquoi on peut être indiscipliné, et en comprenant cette cause, on peut plus facilement avancer vers une solution.

Problème : l’addiction aux récompenses aléatoires

Mark Douglas utilise une expérience menée sur des singes pour expliquer ce phénomène.
Lorsque l’on récompense de manière prévisible des signes en échange d’une tâche donnée, les singes arrêtent d’effectuer la tâche très rapidement après la disparition de la récompense.
En revanche, si la récompense est distribuée de manière aléatoire, imprévisible, on a un autre résultat. Les singes, ne pouvant prédire l’arrivée de la récompense (qui est donc aléatoire), auront tendance à répéter l’exécution de la tâche bien plus longtemps, voire indéfiniment. Les singes ont en effet toujours l’espoir de cette récompense imprévisible.
En tant que traders, nous sommes exposés au même processus psychologique, qui nous poussera à prendre un trade sans structure mentale.

l'addiction aux récompenses aléatoires en trading
récompenses aléatoires en trading
Image par Jan Vašek de Pixabay

J’aime beaucoup la clarté et la pédagogie de l’explication de Mark ici. Cette expérience menée sur les singes fait bien comprendre cet étrange phénomène (addiction aux récompenses aléatoires) qui peut si facilement nous pousser à faire n’importe quoi en trading.

Problème : opposition entre contrôle externe et contrôle interne

Nous sommes habitués à devoir agir sur le monde externe afin d’obtenir la réalisation de nos désirs. La maîtrise de cette compétence est même une caractéristique commune des personnes connaissant le succès. Un homme d’affaires, un manager, ou tout intervenant dans le monde économique rencontrant le succès a la capacité d’influencer efficacement le monde externe.
Ce point est une des raisons expliquant l’échec des traders débutants, et notamment ceux ayant connu le succès par le passé dans d’autres domaines.

En effet les marchés financiers sont par nature incontrôlables (sauf pour un trader à gros moyens), et non influençables. C’est par son contrôle interne que le trader pourra connaitre le succès régulier. C’est à dire que le trader devra être capable d’être en contrôle de son monde intérieur, émotionnel et intellectuel.
Le trader devra être capable de structurer son environnement mental et de percevoir correctement l’information fournie par les marchés.

Je trouve l’explication de ce paragraphe assez géniale. Elle explique d’une part pourquoi les personnes ayant les mieux réussit échouent souvent brutalement en trading. Mais elle donne surtout une perspective intéressante sur la réalité du trading, et sur son originalité par rapport aux systèmes dans lequels nous sommes habitués à évoluer.

Retour au sommaire

Chapitre 3
Prendre ses responsabilités

Prendre ses responsabilités est une étape indispensable sur la voie du trader gagnant.

Créer votre environnement mental

Les traders régulièrement gagnant sont parvenus à éliminer la peur et la témérité de leur esprit. Ils ne sont alors plus victimes des biais psychologiques nuisant aux gains réguliers.
Il est donc nécessaire de se libérer de la peur, mais ce n’est que la moitié du travail. Un trader gagnant doit aussi s’être protégé contre la témérité. Sa structure mentale doit le mettre à l’abri d’une excessive confiance en lui et de tous les dangers qui en découlent.


Cependant la majorité des traders n’envisagent pas ce travail psychologique. Ils sont convaincus que pour améliorer leurs résultats, ils doivent en apprendre toujours plus sur les marchés. C’est une erreur. Prenons deux traders différents. Le premier trader dispose d’une méthode simple, voire médiocre, mais d’une attitude mentale appropriée aux marchés. Le second trader est un excellent analyste technique, mais son attitude mentale le rend victime d’altérations de perception des signaux, d’hésitations, d’espoir ou de précipitation. Lequel des deux traders choisiriez vous pour gérer votre argent ? Probablement le premier.
Bien sûr, dans l’idéal il faudrait posséder les deux compétences (technique et psychologique). Mais la compétence technique n’est vraiment pas indispensable à la base, puisqu’elle vient naturellement avec la compétence psychologique selon l’auteur de “traders : entrez dans la zone”.

environnement mental et la zone
mental dans la zone de Mark Douglas
Image par Dean Moriarty de Pixabay

Voyons maintenant ce qu’est la zone. Il s’agit d’un état psychologique dans lequel on est libéré de toute peur, hésitation, ou crainte d’échouer. On agit avec confiance, sans réflexion inutile. On n’entre pas volontairement dans la zone, on se met dans un état psychologique propice à la zone. Et dès que l’on commence à rationaliser, on sort automatiquement de la zone.
Une manière de parvenir à entrer dans la zone est donc d’avoir une attitude gagnante optimiste. Cette attitude vous fait attendre des résultats positifs, mais accepter les éventuels résultats négatifs comme un feedback constructif des efforts restant à accomplir.
C’est l’attitude qui fait la différence en trading, plus que les compétences techniques.

Réaction à la perte

Un trader novice confronté à sa première perte, peut avoir deux réactions.
La première correspond à l’état d’esprit optimal pour trader correctement. La seconde réaction est complètement normale (et inadaptée). Elle provient de notre enfance. Cette réaction correspond aux situations de frustration qu’on a pu vivre dans notre enfance. Il est important pour le trader de se libérer de cette réaction en trading. Dans le cas contraire, le trader en veut au marché, considérant qu’il s’est fait punir et frustrer par ce marché.

réaction à la perte en trading
réaction à la perte en trading
Image par Ben Kerckx de Pixabay


On voit ensuite l’importance de prendre ses responsabilités en trading, car le marché n’est finalement que constitué d’une multitude de traders et n’a aucune responsabilité envers nous. Un autre trader intervenant sur notre marché peut il légitimement nous faire porter la responsabilité de sa perte ? La réponse à cette question montre l’absurdité de ne pas prendre l’entière responsabilité de ses propres trades.

Deux obstacles séparent le trader du succès : une relation d’adversité avec le marché, et le désir de chercher toujours plus d’analyse technique pour compenser notre absence de succès régulier.
Par rapport au premier obstacle, il est important d’être serein, libéré d’émotions nuisibles, et de pouvoir ainsi être dans la zone.
Pour le second obstacle, il correspond au désir de dominer le marché, et d’échapper à tout prix à la douleur d’une perte. Le trader croit qu’il peut éviter de perdre. Mais cet état d’esprit est nuisible et empêche d’être dans la zone.

Gagnants, perdants, la bulle monte puis éclate

Il existe trois catégories de traders, les gagnants réguliers et les perdants réguliers, dont la courbe de gains est parfaitement symétrique, et un troisième type de traders. C’est un type de trader spécial puisque sa courbe de gains est en dents de scie, comme une bulle qui monte puis éclate plusieurs fois. Il est souvent victime de l’euphorie et du sabotage.

la bulle qui monte puis éclate en trading
bulle monte puis éclate en trading
Image par Pexels de Pixabay

Le sentiment d’euphorie est bien résumé par cette idée de la bulle qui éclate. La bulle monte tant que l’on enchaîne les gains, mais elle éclate brutalement face à une perte. Ce sentiment d’euphorie peut arriver à différents niveaux, mais dans tous les cas, le trader est alors dans une mauvaise situation. Cet état d’euphorie provoque plusieurs biais fortement nuisibles au trader.
Le sabotage quant à lui, est dû à des croyances profondes, religieuses ou sociales par exemple, qui bloquent le processus de réussite.

Un des concepts les plus difficiles à adopter en trading est que le marché ne fait que refléter notre état d’esprit. Le marché ne crée pas notre état d’esprit, il n’en est pas responsable.

Prendre toutes ses responsabilités donne aussi au trader la responsabilité et le pouvoir d’apprendre de ses erreurs et de progresser. L’attitude positive gagnante est si bénéfique car elle est créative. C’est la clé du succès. Un trader qui n’a pas cette attitude prendra des mauvais trades, quelles que soient ses connaissances techniques.

Pour marcher vers le succès il faut prendre toute responsabilité sur soi même, et arrêter d’attendre quoi que ce soit des marchés. Le marché ne peut alors plus être notre adversaire. C’est à ce moment là que l’on peut vraiment apprendre et progresser.

Retour au sommaire

Chapitre 4
Le succès constant : un état d’esprit

Mark Douglas insiste encore sur le principe de la suprématie de l’état d’esprit. Selon lui l’important n’est pas ce que l’on fait, mais comment on pense lorsqu’on le fait.

Penser trading

Gagner de manière constante en trading est un état d’esprit. Tout comme être heureux est un état d’esprit. Dans les deux cas cet état d’esprit est provoqué par l’attitude et les croyances.
Il est difficile de passer d’un état d’esprit triste à un état d’esprit heureux. C’est exactement la même chose pour passer de l’état mental perdant à l’état mental gagnant en trading.


Un point essentiel est de fonder cet état d’esprit sur notre monde intérieur, et non pas sur les circonstances extérieures. Ceci est valable aussi bien pour le bonheur que pour le trading.
Le changement se fait par un travail sur nos attitudes et nos croyances.

Penser trading pour entrer dans la zone de Mark Douglas
Penser trading pour la Zone
Image par Gerd Altmann de Pixabay

De la même manière qu’on ne peut pas compter sur le monde extérieur pour nous rendre heureux, on ne peut pas compter sur le marché pour nous mettre dans la zone et nous créer un mental de trader gagnant.
Lorsque le trader est dans cet état mental favorable, il n’y a plus de lutte ni tensions avec le monde extérieur (donc les marchés). C’est dans cette attitude libérée que le trader parvient à entrer dans la zone.

Il est vital de ne plus avoir d’attentes vis à vis des marchés, de ne plus dépendre émotionnellement des mouvements du prix. Dans le cas contraire, notre esprit met en route des mécanismes de protection. En effet notre esprit cherche à nous protéger de la douleur mentale due à la frustration de nos attentes.

Ces mécanismes de défense filtrent l’information que les marchés nous envoient. Cela apparaît avec évidence lorsque sorti d’un trade, des signaux techniques nous sautent aux yeux, alors qu’on ne les voyait pas pendant la prise du trade.
Pour désactiver ces mécanismes de défense, il faut sortir de la peur, pour sortir de la peur, il ne doit plus y avoir de menace perçue, et pour cela il faut accepter le risque.

Comprendre vraiment le risque

L’acceptation du risque est le processus le plus important et le moins bien compris dans l’atteinte du succès en trading.
Accepter le risque, cela veut dire accepter l’issue du trade, quelle qu’elle soit, sans aucune gène émotionnelle. Et si le trader accompli parvient à ce stade, ce n’est pas grâce à son courage, ses nerfs d’acier ou son contrôle interne. Le trader accompli ne mène aucune lutte interne contre quelque émotion désagréable que ce soit. Le trader accompli est dans un état dacceptation totale du marché, et donc du risque. Dans cet état psychologique il n’est plus la cible d’aucune émotion désagréable car il n’a rien à craindre.

Aligner votre environnement mental

Jusqu’ici, le livre prépare le lecteur à l’idée de la nécessité d’un changement au niveau psychologique. On pourrait croire qu’il s’agit d’un lourd travail, mais il n’en est rien. En fait, on pourrait comparer le mental du trader à un programme informatique très sophistiqué et performant. Cependant le programme en question contient une erreur de code. Cette erreur est toute simple, elle ne concerne qu’une ligne. En fait il s’agit d’une malheureuse petite erreur de caractère, oui, une coquille !

Attention cependant à ne pas croire que le changement se fera si facilement. La simple lecture du livre ne suffit pas, de la même manière qu’expliquer rationnellement à un phobique des serpents que sa peur est infondée n’aura aucun résultat.

Retour au sommaire

le plaisir de trader dans la zone
Trader dans la zone
Image par cocoparisienne de Pixabay

Chapitre 5
Les dynamiques de la perception

Un objectif majeur de ce livre est de nous aider à nous libérer de la peur d’une douleur émotionnelle en trading. On pourrait penser que c’est le marché lui même qui crée cette peur. La peur existe en fait en nous, et vient de notre perception erronée des marchés.

Le trader accompli lui, ne perçoit aucune menace dans les marchés, il n’éprouve donc aucune peur, et n’active ainsi aucun mécanisme psychologique de défense. Et ce sont justement ces mécanismes de défense qui occultent des informations données par le marché.

Le trader accompli, contrairement au reste des traders, a un accès intégral à l’information fournie par les marchés. C’est le point qui le différencie des autres traders, et qui rend sa performance si impressionnante.

Debeuguer votre logiciel mental

L’objet de ce chapitre est d’expliquer le concept d’énergie mentale. De la perception d’un objet, au traitement de l’information par notre cerveau, tout n’est que flux d’énergie. Lorsque nous percevons un élément de notre environnement (qu’il soit une pierre, ou un graphe boursier), l’un de nos cinq sens perçoit l’énergie transmise par ce élément (rayons lumineux ou ondes sonores par exemple). L’auteur démontre que tout cette information, et son traitement par nos cerveaux ne sont qu’énergie.

On a ici un paragraphe qui flirte un peu avec la métaphysique selon moi, et qui pourrait peut être s’appuyer sur quelques sources scientifiques. Cependant le raisonnement utilisé est solide et assez convaincant.

Perception et apprentissage

L’auteur présente ici un raisonnement qui est fondamental pour la suite du livre. Mark Douglas explique comment l‘énergie contenue dans notre esprit (sous la forme de souvenirs et de croyances), peut avoir une influence sur notre perception de l’environnement externe.

Mark utilise un exemple aisément compréhensible. Il présente un enfant confronté à un chien agressif qui l’attaque. Cette attaque par le chien va imprimer un souvenir et une croyance très forts, qui vont influencer la perception que l’enfant aura des chiens par la suite.
Sur la base de sa première rencontre violente avec un chien, l’enfant sera effrayé par tout autre chien qu’il verra par la suite. Le même phénomène se passe pour un trader débutant et un trade. Dans les deux cas le raisonnement de l’individu est irrationnel.

Perception et risque

On pose ici les questions cherchant à comprendre et décomposer le fonctionnement du processus mental provoquant la peur irraisonnée du chien chez l’enfant.

Le pouvoir de l’association

Disons que notre esprit perçoit un élément de notre environnement externe ressemblant à l’objet source d’un souvenir traumatisant que nous avons. L’énergie constituant le souvenir et la croyance liée (les chiens sont agressifs et dangereux) va immédiatement agir sur notre perception.

biais de perception en trading
perception en trading
Image par christels de Pixabay

Notre mental va filtrer les signaux émanent de l’élément perçu en ignorant ceux allant à l’encontre de la croyance. Il va interpréter cet élément (le chien en l’occurence) comme forcément identique, aussi bien en nature qu’en comportement, à l’élément mémorisé (le chien agressif du passé). De plus, l’émotion de peur déclenchée empêchent le mental d’être en état d’apprendre et d’acquérir de nouvelles informations et croyances.

C’est exactement le même phénomène qui se produit chez un trader effrayé de prendre un trade après en avoir perdu deux ou trois de suite.
Et dans les deux cas, ce n’est pas l’élément perçu qui est la cause réelle de la peur, mais le souvenir et la croyance contenus dans l’esprit du sujet.

Ce passage me parle particulièrement. En effet, lorsque je l’ai lu pour la première fois il y a un an, être effrayé par un chien me semblait irrationnel, infondé et exagéré. J’avais d’ailleurs un ami effrayée par les chiens, et je trouvais son comportement incompréhensible et incohérent. Quelques mois plus tard, un chien errant a couru vers moi en aboyant agressivement jusqu’à arriver dans mes pieds. Il ne m’a heureusement pas mordu, mais j’ai senti une montée d’adrénaline. Depuis ce jour, dès que j’aperçois un chien errant, mon attitude est complètement changée. Alors que j’étais serein et confiant, je suis maintenant méfiant et inquiété par cette présence canine. J’ai littéralement vécu l’exemple et le raisonnement présenté par l’auteur, et je peux certifier son exactitude sur la base de mon expérience vécue. Ceci conforte ma confiance dans les compétences de Mark Douglas.

Retour au sommaire

Chapitre 6
La perspective du marché

Un trader a tendance à percevoir les marchés en fonction du résultat de ses deniers trades. Seuls les meilleurs traders parviennent à se détacher de ces trades récents, et à rester dans le moment présent.

Le principe de l’incertitude

Les traders accomplis ont une foi entière et absolue dans l’incertitude. Ils sont absolument convaincus que tout peut arriver sur les marchés. Cette libération de toute attente ou exigence par rapport aux marchés leur permet d’être entièrement ouverts à toute information que le marché va leur présenter.

Ils sont en harmonie avec les marchés, de la même manière qu’un banc de poissons se déplace et change de direction en une fluide et parfaite harmonie. C’est avec cet état d’esprit que le trader peut entrer dans cette fameuse zone.
Pour atteindre cet état de grâce, être dans le moment présent ne suffit pas. Le trader doit aussi connecter ses deux hémisphères cérébraux, afin que sa rationalité, mais aussi sa créativité, travaillent de concert.

La caractéristique la plus fondamentale du marché
(il peux s’exprimer selon une quasi infinité de manières)

La plupart des traders acceptent l’idée que les marchés peuvent théoriquement faire ce qu’ils veulent à tout moment. Mais seuls les traders accomplis ont réellement assimilé cette idée.

Pour expliquer ce concept d’imprévisibilité des marchés, il suffit de descendre au plus petit échelon de cette entité : le trader. Et en revoyant les motivations d’un trader pour acheter ou vendre, on se rend compte que la marge de mouvement du prix n’est limitée que par la croyance la plus extrême chez tous les traders actifs à un moment. Le prix peut en effet théoriquement aller aussi haut que le niveau auquel croit le trader le plus optimiste. L’inverse est vrai pour un extrême bas.

le marché peut s'exprimer selon une quasi infinité de manières
infinité de possibilités en trading
Image par FelixMittermeier de Pixabay

L’auteur de “Traders : entrez dans la Zone” nous énonce ensuite un exemple entre un excellent analyste et un trader accompli et expérimenté. Malgré la rigueur de l’analyste, et sa certitude en un niveau de support, le trader parvient à casser immédiatement le support en question par un seul ordre.

Selon l’auteur, cette suite de raisonnements doit nous pousser à enfin pleinement accepter que tout puisse arriver. Cette acceptation va nous garder de trois erreurs fondamentales en trading : ne pas prévoir son risque maximum, ne pas couper ses pertes, ou ne pas prendre ses profits de manière réglée.

Chapitre 7
L’avantage du trader : penser en probabilités

Comment peut on obtenir des résultats consistants sur la base d’événements aléatoires ? La réponse se trouve dans l’industrie du pari.

Paradoxe : une issue aléatoire, mais des résultats consistants

Il existe un point commun entre les casinos, les parieurs professionnels, et les meilleurs traders. Sur un nombre suffisamment important d’occurrences, des événements ayant un résultat probable produisent des résultats consistants.
Ainsi, les casinos ont un léger avantage de probabilités au jeu du blackjack. Ce léger avantage (4,5%) suffit à leur assurer un confortable gain sur une somme suffisamment importante, et donc sur un nombre élevé d’occurrences (donc de parties). En fait le casino a complètement accepté que sur une partie individuelle, il n’a aucune garantie de gain. Et effectivement, chaque partie de black jack a une issue totalement aléatoire et imprévisible (tout comme le lancer d’une pièce). Mais sur un nombre important de parties, la caractère aléatoire des gains s’estompe pour laisser se dessiner un avantage au casino, qui a les probabilités de son coté et qui peut ainsi gagner.

Trader comme un casino pour entrer dans la zone
Trader comme un casino
Image par Thanks for your Like • donations welcome de Pixabay

Et pour le trader, la difficulté de penser en probabilités vient de ce paradoxe. Au niveau de l’événement individuel (le trade pour le trader, la partie de blackjack pour le casino), le trader doit avoir une foi totale dans l’incertitude du résultat, car tout peut arriver. Il n’a aucun avantage et le trade peut tout à fait se solder par une perte. En revanche, au niveau des grands nombres, tout change. Si le trader réalise un nombre suffisamment important de trades, une relative certitude et prédictibilité des résultats se dessine. Le trade individuel est incertain, mais la suite d’un nombre important de trade a une forte probabilité d’être gagnante.

Le trader doit donc parallèlement avoir une foi dans l’incertitude du trade individuel, et dans la prédictibilité des gains sur un grand nombre de trades.
Lorsque le trader a compris et assimilé cette idée, il n’est plus perturbé par l’issue de chaque trade individuel, car il sait que les probabilités sont avec lui à long terme, comme pour le casino.

Trader dans le moment présent

Un trader lambda a tendance à s’attendre à ce qu’un trade aboutisse à un résultat certain et identique à l’occurence précédente. Il s’attend à cela sous prétexte que la configuration technique est identique pour les deux trades. Mais pour que le trade aboutisse avec certitude au même résultat, il faudrait que les mêmes traders exactement prennent le même trade. Il faudrait aussi que ces traders soient dans la même attitude psychologique. Ce type de coïncidence est tout simplement irréalisable.


En acceptant ce principe d’impossibilité de la répétition parfaite de toutes les conditions entre deux trades différents, le trader accepte que le résultat de n’importe quel trade est entièrement aléatoire et imprévisible. C’est alors que l’idée d’avoir tord ou raison n’existe plus du tout. Cela de la même manière qu’on n’a pas tord ou raison en jouant à pile ou face, car le résultat est parfaitement aléatoire.

Lorsqu’on se libère de la certitude, et donc de la peur d’avoir tord, on ouvre alors notre mental. En effet, notre cerveau n’a alors plus de danger duquel nous protéger, et il peut être ouvert à toutes les informations données par le marché, qu‘il perçoit de manière libre et entière.

C’est en acceptant cette incertitude par rapport au résultat du trade que le trader peut enfin accepter et assimiler totalement le risque. Cela lui permet alors d‘avancer vers le succès en trading.

Gérer ses attentes

Nous avons des attentes relativement à l’avenir lorsque nous nous attendons à un résultat particulier, à une situation donnée. Nous élaborons ces attentes en fonction de ce que nous savons du passé. Or une attente qui n’est pas comblée (les choses ne se passent pas comme nous l’avons prévu) provoque une forte souffrance émotionnelle. En effet nous sommes alors confronté à une peur assez universelle, la peur de se tromper. Lorsque cette peur existe, notre cerveau active ses systèmes d’auto protection qui filtrent toute information nous mettant face à la source de cette peur : avoir tord.

nécessité de gérer ses attentes en trading
gérer ses attentes en trading
Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay


En matière de trading, ces mécanismes psychologiques seront activés tant que nous avons peur de nous tromper, peur que nos attentes s’avèrent fausses. Pour nous protéger nous cherchons des excuses, nous ne relevons que les données allant dans le sens de nos attentes, et ignorons les autres, nous nous mentons à nous mêmes.
Ces mécanismes de protection ne sont désactivés que lorsque nous sommes sortis du trade, ou dans l’idéal, si nous n’avons pas d’attentes, et donc pas peur.

Ces mécanismes de protection psychologique nous aident parfois dans la vie quotidienne, en nous protégeant de souvenirs traumatisants. Mais pendant notre activité de trading, nous ne pouvons absolument pas nous permettre d’activer ces mécanismes, qui cachent des informations que le marché nous donne, et qui sont nécessaires à des prises de décisions pertinentes.

Eliminer le risque émotionnel

On élimine le risque émotionnel lorsque l’on arrête d’avoir des attentes précises par rapport à ce que le marché va faire. (Mark rappelle les 5 vérités fondamentales à assimiler pour penser en terme de probabilités)
Nous devons simplement ne plus avoir de raison d’interpréter l’information fournie par le marché comme dangereuse ou menaçante.

Et lorsque notre esprit a pu acquérir une croyance entière en l’incertitude, il la défend, et nous empêche d’entrer dans le cercle vicieux des attentes irréalistes et de la peur. Lorsqu’il n’y a plus de certitude, il n’y a plus de juste ni de faux, il n’y a plus de peur de se tromper. Une comparaison est à faire avec le jeu de pile ou face : on ne peut pas se tromper car le résultat du lancer est entièrement imprévisible, et nous le savons au plus profond de nous même.

Risque émotionnel en trading
Image par Jerzy Górecki de Pixabay

Attention cependant, car on peut entièrement posséder la croyance en l’incertitude en trading, mais quand même savoir qu’il existe une probabilité gagnante en notre faveur. On croit en l’incertitude du trade individuel, et parallèlement on croit en la certitude du gain sur un grand nombre de trades. C’est une nuance importante à comprendre.

Retour au sommaire

Chapitre 8
Travaillez sur vos croyances

On va ici revoir tous les concepts majeurs abordés jusqu’ici, mais de manière plus claire et pragmatique.

Définir le problème

Dans ce paragraphe, l’auteur revient donc sur plusieurs concepts déjà abordés précédemment. A ce stade, il n’ajoute encore rien de nouveau.

Définir les termes

Ici tous les concepts importants et nécessaires à la compréhension de la théorie de Mark Douglas sont repris. L’auteur en rappelle la définition en une ou deux phrases à chaque fois.

Il me semble que ce paragraphe est très utile pour réviser les idées clé du livre. On peut y revenir facilement et se rafraichir la mémoire, sans avoir à chercher les concepts dans les nombreux précédents paragraphes de “Traders : entrez dans la zone”.

Comment les vérités fondamentales sont liées aux compétences

Ici l’auteur de “Traders : entrez dans la Zone” revient sur l’explication des 5 vérités fondamentales à assimiler, déjà évoquées précédemment dans le livre. Là aussi il s’agit d’un rappel très utile, précis et clair à consulter pour révisions.

S’approcher de la zone

Mark Douglas refait ici rapidement le cheminement logique de sa théorie. Il rappelle ensuite le résultat très positif : être capable de percevoir toutes les informations nécessaires du marché, et même de découvrir de nouvelles manières de trader. C’est là que les traders sont dans la zone.

Chapitre 9
La nature des croyances

Pour assimiler les 5 vérités fondamentales de “Traders : entrez dans la zone”, nous allons devoir modifier nos croyances. Modifier ses croyances peut parfois exiger d’en remplacer de très fortes, déjà bien ancrées en nous. Ce travail peut être exigeant en efforts et en temps.
Il est donc nécessaire de suivre les explications de Mark Douglas dans les paragraphes qui suivent, avant d’entamer l’exercice pratique présenté en fin d’ouvrage.

croyances et trading
Image par Stefan Keller de Pixabay

Les origines d’une croyance

L’auteur rappelle ici comment naissent les souvenirs, puis comment naissent et fonctionnent les croyances. Puis Mark souligne l’importance des croyances dans nos vies, et le rôle qu’elles ont souvent dans nos échecs ou difficultés. Malgré cela, il est très rare de rencontrer quelqu’un qui décide de travailler sur ses croyances pour améliorer son sort.

Les croyances et leur impact sur nos vies

En fait les croyances forment la manière dont nous percevons nos vies. Pour comprendre cela, il suffit d’imaginer quelles croyances et quelle vie nous aurions si nous vivions dans un environnement entièrement différent (autre pays, autre religion, autre régime politique). Nous aurions d’autres croyances complètement différentes, mais nous y serions fermement attachés.

Comment les croyances influencent notre vie

Mark Douglas présente les 4 manières dont les croyances influencent notre manière de vivre. Il utilise ensuite un exemple concret pour mieux exposer ses arguments. L’auteur nous raconte une expérience pendant laquelle un homme a décidé de se poser sur le trottoir d’une rue animée et fréquentée. De là, il propose de manière claire et sans ambiguïté de donner de l’argent “gratuit”. Il en résulte que personne (sauf un cas particulier) ne vient lui réclamer cet argent. M. Douglas explique alors que ce sont les croyances des passants qui leur ont empêché de saisir cette occasion. Leurs croyances expliquent aussi précisément leur comportement si particulier face à cette expérience.

Croyances contre la réalité

L’auteur effectue ici un raisonnement cherchant à comprendre quelle est la vérité à la lumière de nos croyances. En effet, si nos croyances ne nous livrent qu’une part incomplète de l’information et des possibilités proposées par notre environnement interne, comment reconnaitre la vérité ? Selon l’auteur, et suite à son raisonnement, la vérité consiste en toute croyance qui fonctionne et donne les résultats de succès attendus.

Retour au sommaire

Chapitre 10
L’impact des croyances sur le trading

Nos croyances ont un très fort pouvoir sur notre comportement et sur nos vies. Selon Mark Douglas, une croyance dispose d’une conscience en soi, ce qui la rend si active et si virulente lorsqu’elle est provoquée ou attaquée.

Les caractéristiques primaires d’une croyance

Tout ce paragraphe consiste en l’analyse et l’explication de ces trois caractéristiques primaires d’une croyance :
1. Les croyances résistent à toute tentative d’altération de leur forme
2. Les croyances actives ont besoin de s’exprimer
3. Les croyances fonctionnent que l’on soit conscient de leur existence ou non
Mark Douglas explique aussi comment il est possible de désactiver une croyance nuisible, afin de la remplacer par une nouvelle croyance opposée.

Estime de soi et trading

Il est excellent de s’être libéré des croyances négatives liées à la perception du risque. Cependant cela peut ne pas suffire. Un trader peut être tout à fait capable de percevoir sans filtre les opportunités présentées par le marché. Mais que se passe-t-il s’il a des croyances selon lesquelles il ne mérite pas de gagner autant d’argent ?
Mark explique alors que ces croyances s’expriment en poussant le trader à des erreurs d’inattention. L’autre possibilité est que ces croyances vont empêcher le trader de dépasser un certain niveau de gains. Au delà de ce niveau, les croyances limitantes empêchent la performance du trader qui croit qu’il ne s’agit que de chance. Il est important de prendre conscience de ces croyances et de les identifier afin de pouvoir les contrecarrer.

estime de soi pour entrer dans la zone en trading
estime de soi en trading
Image par Elias Sch. de Pixabay

Chapitre 11
Penser comme un trader

Ce chapitre va donner au trader un exercice de trading permettant d’intégrer les vérités fondamentales déjà énoncées. Ce processus fait passer le trader par les trois étapes de développement du trader.
La première étape est l’étape mécanique. On doit y développer une confiance en soi suffisante pour travailler dans un environnement illimité. On apprend également à y exécuter un plan de trading sans sourciller. Notre mental s’y entraîne à penser en terme de probabilités (selon les 5 vérités fondamentales). Et enfin, on y développe une foi solide en notre consistance en tant que trader.


La seconde étape est l’étape subjective. On peut y utiliser tout ce que l’on a appris à propos des mouvements du marché. Le fort degré de liberté autorisé par cette étape nous impose d’être préparé au types d’erreurs causés par des problèmes d’estime de soi évoqués précédemment.
Enfin, la troisième étape est l’étape intuitive. Le trading de manière intuitive est l’étape la plus avancée.

L’étape mécanique

Dans cette étape nous développons les qualités qui vont nous amener à obtenir des résultats positifs réguliers.
Un outil d’aide important sera de développer la croyance selon laquelle “je suis un trader gagnant régulier”. Cette croyance bien implantée nous amènera vers l’objectif. Pendant cette étape, vous allez être confronté à des croyances faisant office d’obstacle entre vous et l’objet de votre désir. Pour les passer, vous aurez besoin de volonté de changement, intention claire, force de désir.

S’observer

Le premier pas dans cette étape est d‘observer ce que l’on pense, dit, et fait. Car tout cela a une influence directe sur nos croyances. Pour être capable de se garder d’une erreur de trading, il faut d’abord se rendre compte que l’on y pense. Il est important cependant de s’observer avec une attitude bienveillante et dénuée de critique envers soi-même.

s'observer pour entrer dans la zone en trading
s’observer en trading
Image par Gerd Altmann de Pixabay

Nous avions précédemment présenté l’idée de l’attitude gagnante positive. Cette attitude correspond en fait avec une croyance particulière et inhabituelle relativement aux erreurs. Cette croyance particulière, propre aux champions et aux meilleurs traders, considère l’erreur d’un point de vue bienveillant, aimant, et constructif.

Le rôle de l’auto discipline

L’auto discipline consiste à constamment rediriger notre concentration vers notre objectif, malgré l’interférence de nos croyances contraires s’y opposant. L’auteur utilise un exemple personnel afin de présenter son raisonnement. Il explique comment il est progressivement passé d’être enraciné devant sa télé, à un coureur de fond régulier et performant. Il explique qu’en fait il a du d’abord utiliser son auto discipline pour maintenir un comportement et des actions conformes aux nouvelles croyances qu’il voulait renforcer. Petit à petit, ces croyances on surpassé ses croyances limitantes s’opposant à son succès. A ce stade il agissait alors de manière naturelle et automatique, sans avoir besoin d’auto discipline. En effet, il était tout simplement programmé pour agir en fonction de ses puissantes nouvelles croyances.

Développer une croyance dans la régularité

Développer la croyance que l’on est un gagnant régulier nécessite de fragmenter cet objectif en plusieurs sous objectifs. L’auteur de “Traders : entrez dans la Zone” nous présente donc 7 croyances à acquérir, qui sont les 7 principes de la régularité. Pour acquérir ces croyances, nous devons vivre des expériences cohérentes avec elles.
Ce travail nécessite un fort désir, afin de surmonter les très probables puissantes forces d’opposition dans notre esprit.

Exercice : apprendre à trader son avantage comme un casino

Avec cet exercice vous allez vous convaincre que le trading n’est qu’un jeu de probabilité. Un jeu dans lequel chaque trade individuel a une issue totalement imprévisible, mais plusieurs trades atteignent un résultat consistent.

Mise en place de l’exercice

Mark Douglas nous présente ici les critères de choix du marché, ainsi que les critères de positionnement et de gestion de trade. Cela va des règles d’entrée à la prise de bénéfice, en passant par le stop loss et l’unité de temps.
Un point important est d’être prêt à effectuer l’exercice sur une suite de 20 trades, afin que le nombre soit suffisamment important.
Lors de la pratique de l’exercice, le trader devra appliquer les instruments présentés précédemment. Il devra notamment veiller à bien s’observer. Petit à petit, le trader va parvenir à accumuler des actions et attitudes cohérentes avec les nouvelles croyances à acquérir. Cela va le conduire à renforcer ses nouvelles croyances, et affaiblir les anciennes croyances limitantes.

Un mot pour finir

N’essayez pas de prévoir combien de temps vous sera nécessaire pour réussir cet exercice. Soyez patient, et conscient qu’un golfeur par exemple, doit frapper la balle des dizaines de milliers de fois avant d’acquérir le mouvement juste.

Trader dans la zone
Trader dans la zone
Image par Shri ram de Pixabay

Retour au sommaire

Mon analyse de “Traders : entrez dans la zone”

Tout d’abord, je suis encore sous le choc après cette seconde lecture approfondie. Mark Douglas aborde de nombreuses idées dans son livre. Beaucoup d’entre elles sont assez révolutionnaires et déstabilisantes.
Je reste principalement sur une impression très positive. J’ai un fort désir de mettre en pratique la théorie de ce livre. Cependant, quelques points mineurs ont assombri légèrement mon expérience de lecture.
Voyons tout cela plus en détail.

🔨 Ce qui pourrait être amélioré dans “Traders : entrez dans la Zone” :

  • L’auteur expose de nombreuses idées, très intéressantes pour la majorité. Cependant leur ordre et mode de présentation ne sont pas toujours cohérents selon moi, et rendent plus difficile leur assimilation.
  • Traders : entrez dans la zone contient un peu trop de répétitions qui ne me semblent pas forcément utiles. Certes, la mémoire aime la répétition, mais en l’occurrence, elles rendent la structure de l’ouvrage plus confuse selon moi.
  • Quelques sources plus rigoureuses auraient été intéressantes pour appuyer la validité des idées avancées par l’auteur.
  • Je trouve que l’auteur se perd et s’éparpille un peu dans sa présentation théorique. Il aurait peut être été intéressant de consacrer plus de pages aux exercices pratiques et de les présenter de manière plus progressive et structurée.

❤️ Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre de Mark Douglas :

  • L’auteur fait preuve d’une belle humilité et transparence en évoquant certains passages de sa vie, ou dans la simple formulation de ses phrases et présentation de ses théories.
  • Lors de cette seconde lecture approfondie, j’ai découvert des trésors que je ne soupçonnais même pas après ma première lecture. En plus de saisir plus précisément des concepts retenus lors de ma première lecture, j’ai découvert de nouvelles idées auxquelles je n’avais pas fait attention (ou oubliées ?)
  • Je sais déjà que je vais devoir relire à nouveau ce livre qui en fait ne se lit pas, mais s’étudie attentivement.
  • Un livre qui va bien au delà du trading, un livre d’élévation psychologique, un livre presque mystique.

Ma conclusion sur “Traders : entrez dans la Zone”

J’avais décidé de me lancer le défi de mettre en pratique “Traders : entrez dans la zone”. Cette seconde lecture m’a enthousiasmé et renforce encore ce projet. Je vais cependant devoir encore approfondir ma compréhension du livre. Notamment en affinant ce résumé qui me servira de base de travail parmi d’autres. Je vais devoir mettre en place un plan d’action précis, et reprendre les outils proposés mais un peu disséminés dans le livre. Un travail passionnant s’annonce à moi. Nous verrons quels en seront les résultats.

Si vous souhaitez acheter ce livre, vous pouvez passer par un lien affilié Amazon ci-dessous.
Vous payez le même prix, mais je toucherai un petit bakechiche. Cela peut être un moyen pour vous de soutenir mon travail ici, et je vous en remercie ! 🙂

Vous avez la version française, puis la version originale en anglais juste en dessous.
Il vous suffit de cliquer sur l’image.
Bonne lecture !

BONUS : 3 videos de Mark Douglas

Penser en probabilités selon Mark Douglas
Séminaire sur la psychologie du trading par Mark Douglas (1/2)
Séminaire sur la psychologie du trading par Mark Douglas (2/2)

Qu’avez vous pensé de mon résumé ? vous donne-t-il envie d’en savoir plus ? êtes vous d’accord avec mon analyse du livre ? Donnez moi votre avis dans les commentaires ci-dessous !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •