Les séries de pertes en trading

une série de pertes peut faire mal en trading
les séries de pertes en trading, ou la dégringolade…
Image par Vitabello de Pixabay

Un trader est pratiquement certain de vivre une ou plusieurs séries de pertes. Cela est encore plus valable pour un trader débutant. Une perte en trading peut être douloureuse, et difficile à encaisser. Qu’en est-il alors d’une série de pertes ? C’est encore pire ! Du moins tant que l’on n’a pas atteint l’attitude psychologique nécessaire au trading.

Vivant moi-même une série de pertes au moment où j’écris cet article, je décide d’approfondir le sujet. La rédaction de cet article me permet de faire le point sur ce type d’événement. Je rassemble mes connaissances, mes expériences, et mes réflexions pour nous faire avancer ensemble, vous et moi.

1. Qu’est ce qu’une série de pertes en trading ?

2. Expérience forte

3. La série de pertes : un choc psychologique

4. Remise en question technique

5. Prise d’élan pendant la série de pertes

Que faire maintenant ?

J’ai raté plus de 9 000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. Vingt-six fois, on m’a fait confiance pour le tir ultime dont dépend la victoire, et je l’ai raté. J’ai échoué encore et encore, et encore dans ma vie. Et c’est pour cela que j’ai réussi.

Michael Jordan

1. Qu’est ce qu’une série de pertes en trading ?

Dans le cadre de cet article, j’envisage la série de pertes sous plusieurs formes.
Il y a d’abord la série ininterrompue de trades perdant. C’est le cas de figure le plus dur. Chaque trade que l’on prend se termine perdant. Cela peut ne durer que quelques minutes ou heures (en scalping par exemple). Cette suite ininterrompue de trades perdants peut aussi s’étendre sur plusieurs jours, semaines, etc.

On peut aussi avoir une série de périodes temporelles perdantes. Il y a éventuellement quelques trades gagnants ou flat dans le lot, mais chaque période est perdante. La période peut aller de la journée à l’année, en passant par la semaine et le mois. Ces périodes peuvent elles-mêmes contenir des phases gagnantes, voire très gagnantes (journées gagnantes dans semaines perdantes, semaines gagnantes dans mois perdants, etc.). Les répits gagnants, qu’ils se fassent le temps de un ou quelques trades sur une journée, ou le temps de quelques mois sur une année, adoucissent un peu la série perdante.
En bref, l’idée générale de ces séries de pertes est une période plus ou moins longue et intense de pertes répétées, entamant notre capital, et éventuellement, notre sérénité mentale.

2. Expérience forte

Pour le trader débutant

Vivre une série de pertes est une expérience forte, particulièrement quand on n’est pas encore expérimenté. Enchaîner des pertes en trading ne laisse pas indemne. On est souvent perturbé psychologiquement par ce choc, par cette apparente attaque des marchés. Une série de pertes entame aussi la fiabilité perçue de notre système de trading, et notre confiance. Une série de pertes, selon sa gravité, peut être traumatisante.

Cette expérience forte participe à la construction d’un trader…expérimenté. Les traders débutants qui sont passés par leurs premières séries perdantes ne sont déjà plus totalement débutants. Endurer une série de pertes nous confronte à de nombreuses réalités du trading. On y a éventuellement vécu la suractivité, le sur-levier, l’excès de confiance, la déconnexion de toute réalité. On peut aussi y expérimenter la rage de vouloir se refaire, et creuser encore ses pertes. Une telle expérience nous confronte à nos lacunes, à une éventuelle incompétence, à nos insuffisances, et à l’échec. Il ne manque plus que ce traumatisme psychologique fasse remonter des biais, blessures passées, ou blocages mentaux, et le baptême du feu est total.

C’est justement mon idée dans ce paragraphe. Les séries de pertes constituent un baptême du feu pour le trader encore inexpérimenté.
Le trader se trouve également confronté à des configurations techniques éventuellement difficiles à trader. Il peut y constater l’insuffisance des son savoir faire technique. Il y réalise la puissance souveraine du marché qu’il ne peut pas dominer.

la série de pertes provoque un choc
le choc de la série de pertes en trading
Image par Manfred Richter de Pixabay

Pour le trader expérimenté

Les traders plus aguerris peuvent aussi être déstabilisés par une série de pertes. Celle-ci peut survenir après une belle période de succès et de gains. Leur ego peut-être sur-gonflé encaisse le choc encore plus difficilement. La série de perte peut aussi intervenir après une augmentation de levier, et gréver encore plus sérieusement les gains passés, ou pire, le capital initial. Le trader expérimenté peut aussi prendre brutalement conscience de lacunes psychologiques insoupçonnées. En fait, expérimenté ou non, le mieux est encore de ne jamais se croire complètement à l’abri des traumatismes d’une série de pertes…

Test de persévérance

Quel que soit notre niveau, une série de pertes peut constituer une expérience forte, dure, mais riche en enseignements. L’expérience d’une ou plusieurs séries de pertes, est un test. Notre persévérance y endure une mise à l’épreuve. Si l’on y survit, alors on prouve (au moins temporairement) posséder cette qualité de persévérance indispensable en trading.

Pour moi ce concept d’expérience forte est le premier attribut d’une série de pertes. Voyons maintenant deux éléments qui participent à la rendre si forte : le choc psychologique, et la remise en question technique.

3. La série de pertes : un choc psychologique

La première sensation immédiatement après (ou pendant) une série de pertes est le choc psychologique. Il peut s’exprimer par la colère, la rage de se refaire. Il peut aussi prendre la forme d’une sorte d’inhibition, d’état de choc presque tétanisé.

la rage d'avoir une série de pertes en trading
série de pertes : la rage…
Image par carah_ de Pixabay

Rage

Lorsque l’on constate deux puis trois pertes qui s’enchaînent sur une courte période, on peut tomber dans une suractivité rageuse. On trouve intolérable que cet insolent marché ait osé nous priver de tant d’argent. On veut se venger, et lui montrer qui commande. On se trouve comme un boxeur enragé après plusieurs coups encaissés. Au lieu de garder son calme et d’être stratégique, il se jette sur l’adversaire, ivre de rage, sans technique, et se fait achever.

Inhibition

De même, on se retrouve comme sonné après avoir perdu plusieurs fois. Il en est de même quand on arrive au bout de sa 10ème semaine perdante d’affilée par exemple. Cette suite de pertes nous touche au niveau émotionnel. Pour plus de détails vous pouvez consulter mon article sur les raisons de la peur en trading.

Nous sommes atteints au niveau de notre ego, qui se trouve fortement bousculé par cette remise en place. Nous sommes sonnés par cette enchaînement de petites “défaites” nous maintenant dans un tête-à-tête intime avec l’échec. Nous pouvons être blessés par cette succession de chocs, d’attaques, voire d’agressions ressenties comme telles dans notre portefeuille et dans notre fragile sensibilité de simple humain, orgueilleux, et perfectionniste. Il peut résulter de tout cela un état de choc, inhibé, pouvant aboutir à une peur des marchés et à une paralysie.

série de pertes en trading et inhibition
quand la série de pertes nous paralyse
Image par Ben Kerckx de Pixabay

Prise de responsabilité

On commence ensuite à raisonner. On peut vite en arriver à reporter la faute ailleurs que sur soi-même. On est tenté de ne pas prendre ses responsabilités. Il s’agit d’une erreur. Le trader doit prendre toutes ses responsabilités dans les gains comme dans les pertes. Surtout dans les pertes en fait… On peut être tenté d’accuser un changement de contexte, de comportement des marchés. On peut rejeter la faute sur une évolution des marché inadaptée à notre méthode. Ce peut être la faute de Donald Trump, la FED, ou les manipulateurs de marchés et autres initiés. Ces accusations peuvent être en partie fondées. Mais ce n’est pas l’état d’esprit qui nous fera durer en trading. Notre métier consiste à être autonome, réactif, stratège, et adaptable. Notre devoir est de reconnaître les réalités des marchés, et de nous y adapter suffisamment bien pour pouvoir y gagner.

Dramatiser

Une autre réaction nuisible est de s’infliger des émotions et critiques agressives. Tout d’abord, on a une tendance assez naturelle à se mettre en état de déprime après une série de pertes. On a perdu de l’argent, nos compétences et notre avenir de trader sont remis en doutes, parfois sèchement. On peut alors très facilement se laisser à déprimer, à s’apitoyer sur son sort, et à dramatiser la situation. Je pense qu’il s’agit d’une erreur. Le choc psychologique général lié à la série de pertes peut être bénéfique (nous le verrons par la suite). Ce choc ne doit cependant pas dégénérer en déprime, voire dépression.
Et je ne parle pas des risques plus graves de traumatisme, inhibition, menant à une peur encore plus grande de perdre, et à la crainte des marchés dans leur ensemble.

Nous devons absolument nous sauvegarder de réactions émotionnelles négatives trop fortes suite à une série de pertes. Celles-ci peuvent être contre productives. En instaurant une peur irraisonnée des marchés, elles éloignent le trader encore plus de l’attitude psychologique nécessaire au trading. Elles peuvent même détruire tout plaisir de trader. Le trader peut en arriver à ne plus aimer son activité, et à s’en détourner. J’ai moi-même effleuré cet état psychologique en fin de printemps 2018.
L’amour du trading et le désir d’être sur les marchés sont des trésors précieux à sauvegarder pour le trader.

Bienveillance

Enfin le trader ne doit pas s’en vouloir, ne pas s’auto-flageller, même s’il a connu cet échec haï et méprisé par notre civilisation.
Il est souvent affirmé que le trader est son propre pire ennemi en trading. En l’occurrence, en période de pertes, il est son meilleur ami, consolateur et encourageant.

4. Remise en question technique

En général après le premier choc psychologique (sauf peut être pour les plus expérimentés) vient la remise en question technique. On est déjà mis à terre par des émotions destructives, le coup de grâce vient avec la mise en doute de notre système de trading, et pire encore, de nos compétences techniques.

Après la série de pertes on peut remettre en question notre plan de trading.
la série de pertes nous fait douter de notre plan de trading
Image par Pexels de Pixabay

remise en question du plan de trading

Une réaction naturelle est de penser qu’on a forcément pris des mauvais trades. Car la croyance selon laquelle un trade perdant est forcément un mauvais trade (et inversement) peut être tenace. On en vient alors à douter de son plan de trading. Pensant qu’il n’est plus viable, ou alors qu’il est trop imprécis et difficile à appliquer. On peut penser qu’il laisse trop de place à l’improvisation. Et on peut perdre toute foi et confiance en sa méthode. Cela peut aboutir à une remise en question exagérée du plan, voire à un rejet pur et simple.

Douter de ses compétences

La série de pertes peut fortement diminuer notre confiance en nos compétences de trader. Si l’on se laisse aller, on peut commencer à douter de tout, et ne plus avoir de repères techniques. Il peut être facile de croire que nous n’avons eu que de la chance pendant les phases gagnantes. Et la perte de confiance en nos compétences techniques peut rejoindre la peur évoquée dans le paragraphe précédent. Nous avons alors un cocktail idéal (peur et doutes) pour vivre une attitude psychologique inadaptée au trading.

Rester concret

Si l’on n’a pas d’éléments pragmatiques et concrets sur lesquels s’appuyer (statistiques, captures d’écran) on peut facilement s’auto-illusionner sur ce que l’on a fait ou pas fait. Notre cerveau a naturellement tendance à biaiser les informations qui lui parviennent. Ceci est particulièrement vrai dans les périodes émotionnellement instables de pertes régulières. C’est pourquoi selon moi il ne faut tirer de conclusions techniques sur sa performance que sur la base de données concrètes, et pas sur des impressions ou des souvenirs.

Se baser sur des éléments concrets après la série de pertes.
rester concret et technique après la série de pertes
Image par Gerd Altmann de Pixabay

Avant de vouloir à tout prix remanier entièrement notre plan de trading, ou de changer complètement de style, étudions attentivement et scientifiquement la manière dont nous avons tradé. La cause de nos pertes peut être ailleurs (dans notre psychologie par exemple ?).

Donc oui à une remise en question technique après une série de pertes. Mais cette remise en question doit être opérée de manière mesurée, technique et professionnelle, sur la base d’éléments concrets. Et elle ne doit pas se faire sous le coup de l’émotion ni dans un état psychologique altéré (déprime, colère, frustration).

5. Prise d’élan pendant la série de pertes

Vous voici arrivé à la partie excitante et constructive de cet article. Maintenant que l’on a encaissé le coup de cette série de pertes, passons à la partie “fun”.
En bons traders psychologues, nous allons trouver dans cette épreuve, l’occasion d’apprendre, et de repartir encore plus forts.

un bel élan détendu.
heu non… pas cet élan là 🙂
Image par David Mark de Pixabay

Motivation ravivée

Selon Tony Robbins, pour se motiver, la menace de la souffrance a un effet plus immédiat et rapide que la promesse du plaisir Certes, l’effet du plaisir est plus durable et stable, mais pourquoi ne pas momentanément allier les deux ? En effet, nous pouvons utiliser la douleur de cette série de pertes pour nous motiver à sortir de notre routine trop confortable. Nous nous étions peut-être endormis sur les lauriers d’une période gagnante précédente. Peut-être y avons nous stagné, voire régressé ? La menace de pertes supplémentaires est une excellente occasion de passer au niveau supérieur et de professionnaliser notre approche du trading.

Quand tout va bien, et que les gains s’enchaînent avec fluidité, on a tendance à maintenir un statu quo. Si nous sommes remis en question, bousculés dans notre routine en revanche, on est plus enclin à se développer et étendre nos compétences et connaissances. Profitons de cette nouvelle énergie pour améliorer notre système, notre routine, et nos compétences.

Cela peut aussi être l’occasion de s’ouvrir à de nouvelles manières de faire, à des styles de trading différents.

La reprise méthodique de notre historique de trades peut nous faire comprendre de nouvelles choses importantes sur nous-même, sur notre méthode, et sur les marchés. Nous pouvons comprendre les raisons de nos pertes, et faire un grand pas en avant vers la réussite.

Cette série perdante peut en fait aboutir aux mêmes actions que je suggère après une pause. Mais en l’occurrence on a une motivation encore renforcée après nos pertes.

Une prise d'élan pour s'envoler à nouveau.
après un peu d’élan, reprenons notre envol !
Image par hasheem5 de Pixabay

Cadrage psychologique

Une série de pertes comporte aussi le trésor du recadrage psychologique. En effet, après une telle épreuve, si nous sommes un peu sensibles à la psychologie, nous sommes plus enclin à nous recadrer mentalement.
Le premier à se faire remettre à sa place, c’est notre ego. Encaisser plusieurs pertes d’affilée nous fait ravaler notre orgueil. Et cela peut nous faire le plus grand bien. Car comme on le sait, l’humilité est de mise face aux marchés indomptables.

On peut ensuite développer notre aspect psychologique, surtout si on n’avait jamais pensé à le faire avant.
Il est possible par exemple de consciemment dépasser la crainte et la haine que l’on peut avoir envers les séries de pertes. Le fait d’avoir côtoyé la perte en trading, au point de sentir l’odeur de sa peau, peut nous permettre de dédramatiser cette expérience. Si ce n’est pas si facile, on peut rechercher des outils dans ce sens.

On est comme le boxeur de tout à l’heure, mais en plus expérimenté déjà. Il a déjà encaissé tellement de coups au fil de ses combats, qu’il en reçoit un nouveau comme il respire. Il a développé une familiarité relative à cette douleur, et ne la dramatise plus. Comme lui nous pouvons utiliser cette expérience pour relativiser la gravité et la douleur d’une perte. Pour plus de développements, reportez vous à mon article sur l’acceptation des pertes.

Celui qui est tombé dans l’eau n’a plus peur de la pluie.

Proverbe russe

Cette épreuve du feu que nous avons vécue est aussi l’occasion d’assimiler dans sa chair la réalité de l’incertitude et du risque en trading. Au lieu d’essayer d’oublier ces expériences traumatisantes, faisons-en des alliées, qui nous rappellent que les probabilités règnent en maîtresses des marchés, avec leur caractère aléatoire.

Pause réparatrice

Il existe aussi une technique simple et efficace pour résorber le traumatisme et la fatigue provoquée par la série de pertes. Faire une pause. Si des grands traders le font, nous pouvons aussi le faire. Il peut parfois être trop dur de se remettre sur les marchés, ou même simplement étudier ses trades perdant, après une série de pertes. La survenue de cette série de pertes peut être un signal qu’il est temps de prendre un peu de vacances avec les graphes. Si vous n’avez pas fait de pause depuis plusieurs mois, il est peut-être temps. Nous ne sommes que des humains après tout. Et même les machines ont besoin de repos. Donc plutôt que d’imaginer tout un tas de raisons psychologiques ou techniques à ces pertes, reposons nous ! Ce repos mérité pourra résorber ce que nous croyions être une phase de pertes fatale et sans fin.

Le repos après une série de pertes.
Après la série de pertes : repos parfois nécessaire.
Image par PublicDomainPictures de Pixabay

Que faire maintenant ?

Maintenant, après notre série de pertes, nous pouvons donc opérer tout ou une partie du travail que je propose ci-dessus. Nous pouvons aussi décider de prendre une pause régénérante. A nous de décider ! nous sommes le patron. En ce qui me concerne, une petite pause après la publication de cet article, puis je m’en vais terminer l’étude de mes trades passés pour confirmer l’ébauche de solution que j’ai déjà perçue. Puis je vous en fait part dans la publication de mes résultats 5/12.
A très vite !

Qu’avez vous pensé de mon point de vue sur les séries de pertes ? Comment les percevez-vous ? J’aimerais avoir votre avis dans les commentaires ! 🙂

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •