Frustration en Trading

Aaaah…trading….. et frustration…. deux synonymes ? 🙂
Le trading doit être une des activités les plus potentiellement frustrantes que j’ai pratiquées, si ce n’est pas LA plus frustrante. N’êtes-vous pas d’accord ?

frustrer : Priver quelqu’un d’un bien, d’un avantage dont il croyait pouvoir disposer, qu’il pensait posséder.

Le Larousse

Cet article vous propose de se pencher sur ce qu’est concrètement la frustration en trading. Il va ensuite expliquer pourquoi il est important de ne pas laisser cette frustration nous gagner. Enfin, je vous proposerai quelques solutions.

Sommaire

Comment le Trading nous Frustre

La frustration de ne pas prendre le trade parfait

Frustration liée aux lois même du trading

Pourquoi la Frustration est Dangereuse en Trading

La frustration nuit à la psychologie optimale du trader

Être frustré en trading nous pousse à violer notre plan de trading

Pistes pour abandonner la Frustration en Trading

Abondance en Trading

Plan de Trading contre frustration

Détachement matériel contre la cupidité et la frustration

frustration quand on rate le train en trading
frustation en trading, ou quand le train part sans nous
dessin du blogueur

Comment le Trading nous Frustre

Le trading peut nous frustrer dans sa pratique même. On est frustré d’avoir perdu, de n’avoir pas gagné assez, ou de n’avoir pas profité d’un mouvement.
Mais le trading peut également comporter une part de frustration dans sa phase d’apprentissage, et dans le déroulement des probabilités.

La frustration de ne pas prendre le trade parfait

Je pars du postulat, qu’à moins de prendre le trade parfait, on peut toujours trouver une raison d’être frustré lors d’une session de trading.
Par trade parfait, j’entends entrer au tout début du mouvement, et sortir du trade à sa fin précise. Et même dans ce cas, on peut finalement encore être frustré comme je l’expliquerai dans quelques lignes.

Je propose ici une présentation des situations de trading frustrantes, par ordre croissant de frustration. Mais cela reste subjectif, et je vous invite à vous exprimer dans les commentaire. Exprimez-vous si votre avis diffère du mien, ou même si nous pensons pareil !

La frustration d’entrer trop tard

Il s’agit ici du sentiment de frustration lié à la constatation qu’on n’a pas profité du mouvement dès son début.
Souvent, notre plan de trading peut exiger des conditions et confirmations qui ne permettent de prendre un mouvement qu’en cours de route. Il faut que tous nos indicateurs aient eu le temps de passer au vert.
Attendre la mise en place de tous les critères de notre plan de trading peut nous obliger à assister “impuissants”, et agacés, au début du mouvement, parfois explosif. Entrés en cours de route, nous n’arrivons que quand une partie du mouvement est déjà faite. Et nous n’avons pas pu en profiter.

La frustration de sortir trop tôt

Dans cette situation, on sort de notre trade. Puis le mouvement se poursuit, parfois très longtemps.
Dans certains mouvements impulsifs, on peut ne se retrouver qu’à encaisser “seulement” 20% ou 10% du mouvement total. On constate alors avec une certaine rage tout ce que l’on aurait pu gagner avec un peu de patience. On se retrouve….con, avec nos (apparentes) miettes.

Il est important de noter que ce biais de couper rapidement ses gains est une erreur naturelle, dommageable et répandue chez les traders, surtout débutants.
On conseille d’aller contre sa tendance naturelle (et normale). Il serait plus productif de se forcer à tenir ses trades gagnants. Cela doit se faire toutes proportions gardées cependant, comme nous allons le voir maintenant.

Retour au sommaire

La frustration de sortir trop tard en trading

On a ici une frustration opposée ou complémentaire à la précédente. Puisque cette fois-ci, on a moins gagné que ce qu’on aurait pu à cause de notre patience trop élevée et inadaptée. On peut être de bonne volonté, et chercher à appliquer le fameux adage boursier :

Coupez vos pertes et laissez courir vos gains.

adage boursier

Seulement cet adage ne vaut pas pour toutes les méthodes de trading d’une part, et ne doit pas s’appliquer à l’extrême.
Je parle en connaissance de cause. Il m’est souvent arrivé de me retrouver sorti d’un trade à break even, ou pire, perdant, en ayant attendu trop longtemps.

Pour en revenir à la frustration, on se retrouve privé d’un gain latent parfois conséquent. Mais le gain en question a littéralement fondu. Il s’est évaporé. On se retrouve avec la frustration et la déception d’une promesse de gain “vicieusement” retirée.

la frustration en trading, tragi-comique...
aaah la frustration en trading
Image par Sasin Tipchai de Pixabay

Frustration d’être stoppé

Pas besoin non plus d’aller chercher la frustration bien loin. Le simple fait de se faire stopper est une frustration simple, basique et régulière en trading.
On prend un trade, avec les meilleures intentions du Monde. On a cependant parfois des attentes irréalistes, puis on se retrouve allégé de quelques euros (ou bien plus), et alourdi d’aigreur et insatisfaction.
Il faut avoir fait du chemin et se rapprocher un maximum de l’attitude du trader pour ne plus ressentir de frustration dans cette situation normale et récurrente en trading.

Frustration de manquer un mouvement

Cette frustration peut se répéter très souvent lorsqu’on a un plan de trading et qu’on le respecte. En effet, combien y-a-t-il de jolis mouvements, d’une amplitude généreuse sur les marchés ? Et parmi ces mouvements, combien notre plan de trading nous autorise à prendre ?
Seulement une partie d’entre eux peut se prendre selon notre plan de trading. Les autres seront “perdus”, ils ne nous rapporteront rien.
Comme il est facile alors de se dire après coup “ah si je m’étais positionné sur ce mouvements, j’aurais eu un beau gain de X points/pips.” Cependant, ce n’est pas vrai comme nous le verrons plus tard dans la dernière partie de l’article.

Il n’en demeure pas moins qu’il peut être pénible psychologiquement parlant de voir des mouvements d’une grande amplitude se dérouler, mais de ne pouvoir rien faire “à cause” de son plan de trading.
Notre cupidité et notre désir de “revanche” peuvent alors monter en pression et nous pousser à la faute. Je développe cette dernière question dans la deuxième partie de l’article.

Je me dois également de citer le type de situation, tout à fait envisageable, ou nous manquons une opportunité par manque d’attention et de concentration. Les signaux étaient tous là, notre plan de trading nous autorisait à nous positionner. Mais nous avons été distrait quelques secondes ou minutes, et avons loupé l’occasion. Ceci est d’autant plus pénible à vivre lorsque les opportunités que nous avons saisies avant ou après nous font perdre… Nous pouvons nous sentir alors comme le dindon de la farce. On s’imagine être le seul trader bredouille alors que tous les autres se seraient gavé…

Ce type de situation peut provoquer des frustrations sans fin. Même après avoir pris le trade parfait évoqué plus haut, on a ensuite toujours des mouvements “perdus”. Quel que soit notre niveau en trading, je pense pouvoir affirmer qu’il sera toujours impossible de profiter d’absolument tous les mouvements du marché, aussi beaux soient-ils. Faisons donc dès maintenant le deuil de cette idée de prendre tous les mouvements.

Retour au sommaire

Frustration d’être stopé avant un beau mouvement en trading

Je pense pouvoir affirmer qu’il s’agit d’une des pires frustrations existant en trading. Vous prenez un trade, vous êtes stopé, puis le prix vous “donne raison”. Il part dans votre sens, fait un très beau mouvement, mais vous n’êtes plus dans le trade.
Bien sûr, la frustration, voire la rage, est la plus forte quand on est stoppé en perte.
Dernier détail sadique…. moins le stop a été déclenché profondément, plus la douleur de la frustration est pénible ! Voir le prix déclencher votre stop au point près est légèrement plus rageant que s’il l’a enfoncé de beaucoup, n’est-il pas ?

Frustration liée aux lois même du trading

Les lois de notre univers quotidien peuvent être frustrantes, mais peut-être pas autant que celles du trading. Je m’explique dans la suite de cette partie de l’article.

Frustration d’un apprentissage difficile du trading

Pour une grande partie des compétences pouvant être acquises dans la vie, les résultats se font sentir assez rapidement. Et si l’on met de coté quelques inévitables phases de plateau, nos efforts sont en général récompensés par des résultats proportionnels.

Mais cette idylle n’est pas vraie pour tous les domaines d’apprentissage. Elle peut même être particulièrement peu pertinente. Notamment quand on possède la croyance limitante numéro 5 expliquée dans mon bonus (disponible gratuitement dans les formulaires d’inscription).

il est souvent frustrant d'apprendre le trading
frustration d’apprendre le trading
Image par Elias Sch. de Pixabay

Le trading exige des compétences techniques certes, dont le processus d’apprentissage nous est plutôt familier.
Cependant, il faut y ajouter une modification parfois drastique de notre attitude psychologique. Nous devons adapter notre psychologie naturellement inapte au trading, pour nous forger la psychologie du trader.
Tant que nous n’approchons pas cette attitude psychologique idéale, toute la maîtrise technique du monde ne pourra pas (ou difficilement) nous sauver.

Enfin, je dis cela sans même considérer que nous sommes une majorité à apprendre le trading sans mentor personnel, sans guide proche et attentionné. Nous sommes seuls à avancer sur le chemin de la maîtrise.
Souvent nous n’avons pas de guide expérimenté pour nous remettre sur la bonne route. Nous pouvons même encore empirer la situation en nous faisant mal conseiller, par d’autres débutants, ou par des formateurs peu compétents.

Retour au sommaire

Frustration de travailler avec les probabilités en trading

Vous êtes-vous déjà amusé à jouer à pile ou face suffisamment longtemps ? C’est une expérience intéressante à faire quand on est trader. Peut-être y avez-vous joué enfant ? Vous choisissez face par exemple, et gagnez un point quand face tombe, et en perdez un quand pile tombe.

Il peut alors être assez révoltant, et frustrant, de constater parfois de longues suites de “pile” creusant votre perte de points.
Notre cerveau n’est pas habitué à un hasard aussi “défavorable”, il a tendance à croire en une répartition équilibrée, même sur un petit nombre d’occurrences.

Il en est de même en trading. Constater la performance négative de son plan de trading, sur un nombre de trades considéré comme trop important, est difficile à accepter.
Nous avons déjà tendance à accepter difficilement les pertes. Cela devient pire quand elles dépassent les probabilités défavorables de notre plan de trading.
Si nous avons un taux de réussite de 60%, nous aurons tendance à nous attendre à un trade gagnant après la quatrième perte d’affilée par exemple. Nous serons d’autant plus frustré que la suite de trades perdant s’allonge, et fait de plus en plus “mentir” notre taux de réussite.
Pourtant, comme l’explique bien Mark Douglas, c’est sur un nombre objectivement important de trades que le taux de probabilité peut réellement se matérialiser.

Maintenant que nous avons survolé les différentes natures de la frustration en trading, développons ses dangers potentiels.

Retour au sommaire

Pourquoi la Frustration est Dangereuse en Trading

La frustration est dangereuse en trading car elle peut développer en nous des émotions et pensées nuisibles à la psychologie optimale du trader. Parallèlement à cela, lorsque nous sommes frustrés nous sommes plus enclins à violer notre plan de trading.

La frustration nuit à la psychologie optimale du trader

La frustration, à court terme, pousse le trader vers de mauvais comportements. A la longue, ces comportements vont devenir des traits de caractère, et évincer les qualités nécessaires au trading.

La frustration révèle des attitudes nuisibles du trader, et leur ouvre la perte… la porte

Lorsqu’elle nous touche pendant notre session de trading, la frustration révèle la pré-existence d’une attitude psychologique inadaptée. Puis la frustration ouvre immédiatement la voie à des comportements dangereux. En effet, lorsque nous nous laissons aller à cette émotion désagréable, nous entrons dans un état psychologique propice à une certaine déchéance émotionnelle.

Atttitudes nuisibles en trading révélées par la frustration

La frustration pour exister, implique automatiquement l’existence d’autres pensées, croyances, et émotions.

Pour être frustrés, nous devons d’abord avoir des attentes vis-à-vis des marchés. Nous devons en effet attendre des marchés qu’ils nous rémunèrent, qu’ils nous fassent gagner. Ce n’est qu’après cette étape de raisonnement que nous pouvons être déçus, frustrés.
Or comme l’explique Mark Douglas, le trader ne doit pas avoir d’attentes envers les marchés. La frustration du trader lui prouve ainsi qu’il était dans une attitude inadaptée dès le début de sa session de trading. Il avait une attente particulière des marchès : celle d’être rémunéré.

La frustration va aussi ensemble avec une certaine forme de cupidité Rappelons rapidement ce qu’est la cupidité avant de développer notre raisonnement.

cupidité : Désir immodéré de l’argent et des richesses.

Le Larousse

Le trader est frustré car il avait un désir immodéré d’argent, il était cupide.
Lorsque l’on est frustré par sa session de trading, surtout pour des raisons mineures, nous mettons en évidence la pré-existence de pensées et désirs cupides. En n’ayant pas été raisonnables et modérés dans notre désir d’argent, nous nous sommes rendus vulnérables à la frustration.

Attitudes nuisibles provoquées par la frustration

Nous ne sommes que des humains, à l’esprit souvent trop vulnérable et instable. Sachons donc que la présence d’un état psychologique frustré nous met immédiatement à la merci d’attitudes encore plus dangereuses. Tout comme on ne commence pas à consulter son facebook “juste une minute”, on ne se croit pas à l’abri du coté obscur après avoir été frustré.

La frustration implique en premier lieu une certaine fatigue émotionnelle et nerveuse. Ressentir et vivre la frustration dans notre corps implique une tension musculaire et nerveuse qui nous épuisent. Vous savez quand vous commencer à vous agiter, et à tendre les épaules ou les muscles du visage…ça vous est arrrivé ?
Il en résulte un état psychologique nerveux, agacé, voire colérique. Celui-ci nous met sur les rails en direction de la perte de tout sens des réalités sur les marchés. Pour plus de développements consultez mon article sur la descente aux enfers psychologique qui nous guette sur les marchés.

Pour ne rien arranger, la fatigue généralisée évoquée à l’instant affaiblit notre vigilance et nos résistances aux démons psychologiques qui nous guettent.
Nous sommes fatigués, et réalisons plus difficilement que de dangereux biais psychologiques prennent le dessus. Même si nous parvenons à les constater, il nous est bien plus difficile de les repousser, ou de décider de mettre fin à la session.

Les démons évoqués peuvent être nombreux. Après la frustration, nous pouvons être assaillis par un désir de vengeance. Il peut être aggravé par une colère plus ou moins intense d’avoir été frustré à plusieurs reprises.

Notre insatisfaction de ce que nous “donnent” les marchés peut nous pousser aussi bien à la suractivité, qu’à une sous-activité apeurée. Enragé par ces privations, nous pouvons nous emballer dans notre cadence de trades.
La frustration insoutenable nous pousse à réclamer notre satisfaction à tout prix, nous voulons notre dose de trades gagnants, ou de dopamine….
Inversement, nous pouvons prendre en grippe ce sentiment de frustration, le craindre, et le fuir. Il peut ainsi en résulter une sous activité sur les marchés, impliquée par une peur d’être à nouveau frustré.

la frustration en trading implique des dangers
Les dangers de la frustration en trading
Image par Christelle Olivier de Pixabay

Retour au sommaire

La frustration sabote les qualités et l’attitude du trader à long terme

Lorsqu’elle se répète sur le long terme, la frustration nous harcèle avec toutes les attitudes psychologiques inadaptées au trading que je viens d’évoquer.
Avec la répétition de ces attaques psychologiques, nous pouvons en venir à saper les qualités nécessaires au trading. Une frustration continuelle sur les marchés nous éloigne aussi subrepticement de l’attitude optimale en trading.

Frustré que nous sommes, nous avons plus facilement tendance à nous jeter sur un trade, au mépris de notre plan de trading, et de la sélectivité qu’il nous impose. Il résulte de ce comportement un affaiblissement majeur de notre discipline, et de notre patience.
De plus, en nous énervant, et nous mettant hors de nous, cette frustration peut chasser tout calme de nos sessions de trading. Celles-ci ne deviennent marquées que par la nervosité, la colère, et l’angoisse.

La frustration peut aussi faire beaucoup de mal à l’attitude psychologique adaptée au trading. Une frustration permanente lors de chaque session nous inculque insidieusement la croyance que le marché nous doit quelque chose.
Penser à chaque fin de sessions “le marché aurait dû me donner plus que cela” fige implicitement l’idée en nous que l’actif travaillé se doit de répondre à nos attentes précises en matière de gains. Or il est indispensable selon Mark Douglas de n’avoir aucune attente envers les marchés.

Enfin, lorsque nous tradons avec la frustration à nos cotés, nous risquons fort de développer une peur des marchés, et de cette émotion destructrice que nous lui laissons provoquer en nous. La sous-activité que j’évoquais plus haut, se développe en peur du risque et de la perte. Or c’est cette peur du risque, et des émotions qu’il peut créer en nous, qui nous sépare brutalement du mindset du trader régulièrement gagnant.

Être frustré en trading nous pousse à violer notre plan de trading

Voyons maintenant plus en détail les façons dont la frustration risque de nous faire dévier de notre plan de trading.
Alors que celui-ci est notre support solide, notre bâton de randonneur, dans l’univers illimité, instable, et enivrant des marchés financiers.

Notre frustation, alliée à la cupidité, peut nous faire mépriser et rejeter notre plan de trading. Pris dans le tourment et la déraison de nos émotions du moment, nous pouvons croire que le mouvement du prix aurait pu facilement être exploité.
Il est toujours si facile de repérer les trades “parfaits et faciles” après coup, vous avez remarqué ?

Un jour notre plan de trading ne nous permet de profiter que de 20 pips sur un mouvement de 150 pips.
Le lendemain, le prix enchaîne des mouvements très puissants et nets, mais sans aucun point d’entrée autorisé par notre plan de trading.
Il suffit ensuite d’une troisième jour, où tous vos camarades ont profité d’une chute très nette de tel actif, alors que la seule opportunité permise par votre plan vous a finalement fait sortir en perte.
Après un tel enchaînement de déceptions, on peut avoir la rage contre son plan de trading, et le jeter au loin, le cœur aigri.
Le coup de grâce sera alors donné la journée suivante, où le plan de trading fonctionnait parfaitement, et aurait donné une journée à +120 pips. Mes les entrées chaotiques hors plan de trading ne nous ont gratifié que de 2 stops déclenchés d’affilée…. Comme si le marché devenait une personne, et qu’il nous narguait !

Avez-vous déjà vécu des situations se rapprochant de ce récit de fiction ?
Si oui, suivez moi dans la dernière partie de cet article.

Retour au sommaire

Pistes pour abandonner la Frustration en Trading

Nous sommes un peu plus familiarisés avec le concept de frustration, et ses dangers. Réfléchissons maintenant à quelques pistes de solution pouvant nous rendre moins vulnérables à cette frustration.

Abondance en Trading

Une première idée qui me tient à cœur est celle du sentiment d’abondance. J’envisagerais même de lui consacrer tout un article.

Ce sentiment d’abondance est régulièrement évoqué dans l’univers du développement personnel, par des courants plus ou moins mystiques. L’idée derrière ce concept consiste à nous mettre volontairement dans une attitude psychologique particulière.
Nous y développons la croyance que notre environnement, notre univers, ont la parfaite capacité de nous fournir tout ce dont nous avons besoin en quantités suffisantes. Ce sentiment va à l’encontre de l’attitude que nous avons en général été encouragé à développer. On a en effet peut-être plutôt tendance à ressentir une sensation de manque et de pénurie dans notre vie.
Tout ce que nous désirons serait difficilement accessible et limité. De plus, nous pouvons penser que ce que nous avons déjà la chance d’apprécier, peut disparaître très facilement du jour au lendemain.
Cette dernière attitude est propice à une angoisse et une pression psychologique assez contre-productives pour nous.

Inversement, lorsque nous nous plaçons dans un univers où plus rien ne manque, ni ne manquera, nous modifions immédiatement notre attitude mentale.
Nous percevons le monde différemment, nous sommes plus détendus, confiants, et optimistes. Nous avons également un meilleur accès à nos compétences. N’est-il pas plus commode et facile de réussir un entretien d’embauche si vous êtes persuadé (à tord ou à raison) que 10 autres entretiens vous attendent derrière ? Ne pensez-vous pas mettre plus de chances de votre coté si vous draguez cette personne désirée sans croire que c’est la seule et unique qui fera votre bonheur ?

Pour en revenir au trading, je pense que cette attitude d’abondance peut avoir des effets redoutables si elle est appliquée sincèrement.
Il s’agit alors de vivre sa session de trading avec la croyance que le marché va nous fournir l’argent dont nous avons besoin, tôt ou tard. Cela peut sembler être en désaccord avec le principe d’absence de tout attente envers les marchés. Je pense au contraire que ce sentiment d’abondance peut nous aider à nous libérer des attentes vis-à-vis des marchés. En effet, cette abondance que nous attendons des marchés est diffuse, globale, et à long terme.
Nous en attendons alors beaucoup moins des marchés en cet instant T, car nous relâchons la pression du court terme, persuadés que nous sommes de nos gains à long terme.
Cette…attente nous rapproche au contraire du mode de pensée propre au trader gagnant. Cet état d’esprit est en phase avec l’expression des probabilités sur les marchés. Ce sentiment d’abondance à long terme s’exprime parfaitement à travers un plan de trading gagnant à long terme, bien qu’imprévisible à court terme.
Lorsque nous sommes persuadés d’avoir tous les pips ou points dont nous aurons besoin, un ou quelques trades perdant sont bien moins pénibles ou frustrants à vivre.

Retour au sommaire

Plan de Trading contre frustration

Si le paragraphe précédent vous a semblé quelque peu abstrait, nous allons en développer les idées ici de manière plus pragmatique.

Presque tout, dans notre activité de trading, doit être perçu et analysé au moyen de notre plan de trading.
Or ce plan de trading, quand il est viable et bien conçu, est l’incarnation même de l’idée d’abondance évoquée précédemment. Un plan de trading nous …. garantit, si on peut vraiment utiliser ce terme en trading…., des gains sur un nombre de trades suffisamment important.
Nous savons qu’en appliquant à la lettre notre plan de trading, nous allons obtenir un résultat positif sur la longue durée. C’est ainsi en ayant parfaitement assimilé les lois et statistiques de notre plan de trading, que nous pouvons être bien plus détendus face à l’éventuelle frustration de quelques pertes, ou gains trop maigres.

Lorsque nous sommes tentés de violer notre plan de trading, avec le fol espoir de nous enrichir plus vite, réfléchissons un instant. Nous avons fourni des efforts et du temps (ou de l’argent) pour obtenir un plan de trading viable et lucratif. Le système que constitue ce plan de tarding nous permet de retirer une cohérence rémunératrice de nombreux mouvements extrêmement aléatoires par définition.
Au nom de quel éclair de génie devrions nous saper le fragile édifice de notre avantage sur les marchés ? (ne vous offusquez pas de mon ton autoritaire, j’essaie de me convaincre moi-même ;)).
Si nous ne sommes pas convaincus de l’absolue nécessité d’une discipline et d’un respect quasi religieux du plan de trading, et bien allons-y. Pourquoi ne pas tenter quelques session de trading à l’instinct.
Prenons des libertés avec nos règles, et tentons de profiter de chaque mouvement prometteur. Il ne devrait pas falloir beaucoup de temps pour que la chance éventuelle finisse par s’épuiser. Nous retomberons alors en amour avec la stabilité et la solidité (plus ennuyeuse peut-être ?) du plan de trading rigoureux.

Sachez que j’ai vécu ce type de situation début décembre 2020. Après plusieurs semaines de très bons résultats en tradant partiellement à l’intuition, j’ai fait une constatation. J’ai compris qu’il était probablement trop tôt pour moi. Il m’apparut évident qu’un plan de trading plus strict serait plus sûr au niveau des gains réguliers.

Après avoir cherché des excuses, je suis revenu à l’idée qu’un plan de trading solide m’était indispensable.

Mais étudions maintenant un outil peut-être insoupçonné pour se prémunir contre la frustration en trading.

Retour au sommaire

Détachement matériel contre la cupidité et la frustration

Le détachement matériel a déjà été évoqué sur ce blog en tant qu’une des qualités du trader. Il va ici nous démontrer son utilité en nous aidant à être insensible à la frustration.

Comme nous l’avons remarqué au début de cet article, une certaine cupidité est nécessaire pour parvenir à “savourer” tous les arômes d’une frustration comme il se doit. On est bien plus facilement frustré par les marchés lorsqu’on a un désir exagéré d’argent.

Posons-nous donc la question : à quoi nous servirait-il de gagner tous les points et pips mis à notre disposition par les marchés financiers ? Avec un capital raisonnable, quelques dizaines de points ou pips par semaine peuvent suffire à nous faire vivre, et au delà. Et tout trader un peu expérimenté connait la prévalence absolue de la régularité des résultats par rapport aux gros coups.

Laissons les autres traders profiter de ces mouvements qui nous sont “interdits” par notre plan de trading. Laissons un peu d’argent sur la table. Soyons gratifiant d’avoir gagné notre pain quotidien sans nous laisser pervertir par un appât du gain déraisonnable.

Dans la continuité des idées précédentes, ayons foi en nos gains sur le long terme.
Ceux-ci nous combleront tels qu’ils sont. Il nous est inutile, et même gravement contre-productif, de vouloir manger à tous les râteliers du marché.

Prenons avec gratitude ce que le marché nous donne. Et laissons-en pour les autres, avec paix et bienveillance.

Retour au sommaire

Pour terminer

La frustration est très présente en trading, surtout aux débuts. J’espère que cet article vous a permis de mettre des mots sur des émotions et douleurs parfois pénibles. J’espère surtout qu’il nous permettra de nous séparer de cette émotion tellement destructrice en trading.

Qu’avez-vous pensé de mon analyse de la frustration en trading ? Vos remarques et avis me sont très précieux. C’est grâce à vos messages que je peux savoir si mon travail est utile et de qualité. Alors s’il vous plaît exprimez vos avis et commentaires ! Un grand merci à vous !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •