Cupidité, Patience, et Trading

la cupidité peut avoir raison de notre patience en trading
Patience contre Cupidité en Trading
Image par PublicDomainPictures de Pixabay

La psychologie du trading s’intéresse à la peur de perdre, à la gestion des pertes, et à la discipline, Mais il existe de nombreux autres thèmes importants dans ce domaine. La cupidité, la suractivité et la sous-sélectivité, arrivent souvent en groupe. Une qualité du trader permettant de ne pas succomber à ces écueils est la patience.

Permettez-moi de vous inviter à suivre mon raisonnement au long de cet article. J’y explore les raisons qui font de la patience un trésor en trading, et comment je m’en suis convaincu.

[…] l’idiot de Wall Street, qui croit qu’il doit trader tout le temps.

Edwin Lefèvre, Mémoires d’un spéculateur

Patience d’atteindre la Maîtrise en Trading

La première manière dont le trading met notre patience à l’épreuve est pendant l’apprentissage du métier. Si on ne fait pas partie de plus rapides, l’échec peut être notre fidèle compagnon à nos débuts. Et cela peut durer longtemps. Même les meilleurs traders peuvent connaître l’échec avant la maîtrise.

Aussi excité, ambitieux, et… cupide (nous développerons plus bas) qu’il puisse être, le trader débutant devra faire preuve de patience. Cette patience lui permet de tenir la distance jusqu’au succès en trading.
Mon ami de blog Thibault a publié un article très parlant sur la maîtrise d’une disciipline.
Il y explique très clairement (sur la base de l’étude d’un livre) que les trois profils psychologiques qui ne peuvent pas atteindre la maîtrise souffrent d’impatience. Les deux premiers n’ont pas la patience de poursuivre leur étude malgré les premiers échecs et les difficultés du débutant. Le troisième profil n’a pas la patience de poursuivre des efforts soutenus au fil du temps. Il arrête d’avancer et se contente de stagner.

Les Maîtres ont prouvé leur Patience

Inversement, le profil psychologique du maître se caractérise notamment par sa patience. Le maître en devenir a la particularité de traverser les difficultés, les échecs, les plateaux et les régressions, avec patience et détermination. Comme dit Thibault, “le maître ne cherche pas de raccourci”. Et associée à un amour profond de sa discipline, sa patience le mène jusqu’à la maîtrise.

Je vous laisse libre d’aller consulter directement l’article de Thibault sur la manière de maîtriser une discipline.

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

Jean de La Fontaine
le trader patiente en trading
Patience de traverser les périodes de disette en trading
Image par David Mark de Pixabay

Notre Patience en trading mise à mal par nos Croyances Limitantes

Pour prendre les choses à la base, nous devons revenir sur nos croyances. Penchons-nous en particulier sur nos croyances limitantes liées au trading. (Vous pouvez télécharger gratuitement mon petit guide. Pour sublimer 5 croyances qui vous ralentissent probablement en trading dans le formulaire à droite).

“L’effort doit être récompensé en Trading”

Voici une première croyance limitante. En arrivant du monde “normal”, on est habitué à être récompensé proportionnellement aux efforts que nous fournissons.
A l’école on nous incite rapidement à produire des efforts répétés sur la longue durée pour progresser. Nos livrets de résultats scolaires sont souvent parsemés de “poursuivez vous efforts” “il faut travailler plus” “élève travailleur, c’est bien”. Puis dans certains sport, l’effort et la peine peuvent être fortement encouragés…ou imposés ! On doit faire brûler nos muscles pour les renforcer. Ou alors c’est nos poumons que nous devons cracher pour améliorer notre endurance. Après plusieurs chutes, nous devons nous relever sans hésiter ni nous plaindre, meurtri ou épuisé que nous sommes.

Puis dans le monde professionnel ou des affaires, la même croyance tient bon. On doit se tuer à la tâche pour grimper les échelons et mériter nos récompenses financières. Tout professionnel qui réussit avec une aise insolente sera immédiatement suspect !

Il peut en résulter que le regard des autres exige de nous des efforts, voire une souffrance préalables à tout résultat et à toute réussite.

Temps + Effort = gains en trading ?

Nous avons donc cette croyance limitante selon laquelle une récompense ne vient qu’après des efforts. Par dessus, s’ajoute une autre croyance complémentaire, particulièrement active quand on vient du salariat.

En effet, lorsque nous avons vendu nos efforts, mais aussi notre temps, contre un salaire, Nous avons alors une croyance particulièrement limitante en trading :

Je dois être payé proportionnellement au temps passé sur les graphes en trading.

croyance limitante du trader débutant

Mais le monde du trading répond à des règles parfois opposées à nos codes. Et lorsque nous devenons trader pour compte propre, nous ne sommes plus salarié. Nous ne sommes plus payé au temps ni à l’effort.

[…]même les traders professionnels] pensent qu’il doivent rapporter un peu d’argent à la maison chaque jour, comme s’ils travaillaient pour un salaire.

Edwin Lefèvre, Mémoires d’un spéculateur
Patienter sans cupidité en trading
Pas d’opportunité ? on patiente…
Image par annca de Pixabay

Nous aurons beau nous débattre pendant des heures d’affilée chaque jour, si le marché n’offre pas d’opportunités et présente des mouvements chaotiques, nous risquons fort de perdre beaucoup d’argent. Dans un cas favorable, nous n’aurons ni perdu ni gagné. Nous serons à zéro au prix d’efforts titanesques à fournir sur une longue durée.

Inversement, il vous est peut-être déjà arrivé d’obtenir un excellent résultat sur un seul trade. Il peut même dépasser la performance d’une longue période de trading rentable. Peut-être vous sentez-vous alors coupable de gagner autant d’argent en si peu de temps et si peu (apparemment) d’efforts ?

Et bien voici une réalité du trading que vous et moi devons nous graver dans la tête (si ce n’est pas encore fait) : Les gains en trading sont décorrélés du temps passé sur les graphes et du nombre de trades pris.
Certes, il peut exister des exceptions. Certaines méthodes particulières de scalping notamment, permettent de prendre un grand nombre de trades de manière assez dense avec un fort taux de réussite. Mais dans la majorité des styles, et la majorité des traders pas encore experts (comme moi), cette décorrélation est une réalité du trading.

Impatience, cupidité, et suractivité en trading

A ce stade du raisonnement, nous avons compris posséder des croyances limitantes inadaptées au trading en matière d’effort et de sa durée. Contrairement à l’activité salariale, le trading ne récompense pas automatiquement l’intensité et la durée du travail.

Et la cupidité dans tout cela ?

cupidité : Désir immodéré de l’argent et des richesses.

Le Larousse

Normalement, une de nos motivations principales à trader est le gain d’un revenu. On peut être passionné par les marchés, et y trouver un grand plaisir. Mais derrière tout cela, on souhaite en général en tirer des gains financiers.

Si l’on ajoute à ce désir, les croyances déjà expliquées, on ressent une forte pression à la régularité et fréquence des gains. Laisser passer plusieurs jours sans prendre aucun trade, peut devenir insupportable quand on est dominé par notre croyance limitante. L’existence de pertes récentes peut encore exagérer l’urgence de gagner.

Et je ne parle même pas du caractère addictif du trading. Il pousse à prendre trade après trade afin de ressentir la décharge émotionnelle inhérente aux récompenses aléatoires.

Comme l’évoque Charles Dereeper dans sa video ci-dessous, nous pouvons également avoir la pression des dépenses quotidiennes qui exigent un revenu régulier.

Pauvre Cupidité et Riche Patience

Toujours dans l’extrait de video que je propose ci-dessous, Charles Dereeper explique très clairement comment la suractivité (cupide ?) peut appauvrir, et la patience (passive) peut enrichir.
Je vais laisse découvrir cela plus précisément en visionnant l’extrait sur lequel la video est déjà positionnée.
Je m’émerveille de trouver que tout se rejoint en trading aussi, puisqu’il évoque l’idée de spécialisation dans le plan de trading que j’ai déjà évoquée avec mon araignée atrax robustus !

Ce serait donc dans les périodes inadaptées à notre plan de trading que l’on risque de perdre le plus d’argent. Mais on n’y perd que si notre désir immodéré de gagner nous pousse à prendre ces trades inadaptés, et donc, hors plan de trading. Cela nous ramène aux caractéristiques d’un bon plan de trading, qui doit être suffisamment complet. Il faudra que je développe cette question prochainement.

Celui qui sait quand se battre et quand s’abstenir remportera la victoire.

Sun Zu

Nous en arrivons donc à l’idée fondamentale de cet article.
La patience en trading nous permet de laisser passer les opportunités dangereuses, pour ne capitaliser que sur les vraies occasions de bons trades.

Pour ne pas être l’idiot d’Edwin Lefèvre (je vais me marteler sa phrase en situation…), acceptons de ne pas toujours trader, et de n’attendre que les bonnes opportunités. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ?

Un bel exemple de patience pour le trader…
Image par David Mark de Pixabay

Un premier pas peut consister en la prise de conscience de nos croyances inadaptées. Puis on peut observer ses propres statistiques et constater qu’effectivement, certaines périodes ou journées ambiguës ont la faculté de nous “enrichir” quand on ne les trade pas.
En tous cas, cette patience sera d’autant plus solide si elle s’accompagne de discipline et de calme, deux autres des qualités majeures du trader.

(en parlant de quelqu’un de trop pressé) “Il prendra bien le temps de mourir…”

mon arrière grand-mère

Et vous ? aurez-vous la patience de prendre 30 secondes pour me laisser un petit commentaire d’encouragement, ou pour partager votre point de vue ? 🙂

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •